Le taux de chômage au Canada est resté inchangé en septembre, à 5,5 %, pour le troisième mois consécutif.

MADRID, 6 oct. (CALPA PARIS) –

Le taux de chômage au Canada est resté stable en septembre, à 5,5 %, pour le troisième mois consécutif, grâce à la création de 64 000 emplois dans l’économie nord-américaine, soit une hausse de 0,3 %.

Les données, telles que rapportées par Statistique Canada vendredi, s’expliquent notamment par la performance du marché du travail pour les femmes (+37 000) et les hommes (+32 000) âgés de 25 à 54 ans. L’emploi des jeunes de 15 à 24 ans et des personnes de 55 ans et plus est demeuré pratiquement inchangé.

Par secteur, l’emploi a été stimulé par les services d’éducation (+66 000) et les transports et l’entreposage (+19 000). En revanche, les secteurs de la finance, de l’assurance et de l’immobilier (-20 000), de la construction (-18 000) et des services culturels, de loisirs et d’information (-12 000) ont réduit l’emploi au cours de la période.

Le chômage des jeunes, c’est-à-dire des 15-24 ans, s’est établi à 10,5 %, soit huit dixièmes de moins qu’en août, tandis que celui des plus de 55 ans s’est élevé à 4,9 %, soit une hausse de deux dixièmes. Par ailleurs, 4,7% des personnes âgées de 25 à 54 ans étaient au chômage, soit deux dixièmes de point de pourcentage de plus.

Les régions du Québec, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, de la Saskatchewan, de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard ont enregistré des hausses de l’emploi, mais l’Alberta et le Nouveau-Brunswick ont enregistré des baisses du nombre de personnes occupées.

A lire aussi  L'Italie ouvre la procédure de sélection des conseillers juridiques et financiers pour la vente de Monte dei Paschi di Siena

Le taux d’activité a augmenté d’un dixième pour atteindre 65,6 %, et il y avait 20 270 100 personnes employées et 1 189 100 chômeurs aux États-Unis. En comparaison annuelle, les salaires ont progressé de 5 %, soit un dixième de plus, et les heures travaillées de 2,6 %, sans changement.

Auteur/autrice