Ecopetrol va forer un nouveau puits dans les eaux des Caraïbes dans le courant de l’année afin d’augmenter la production de gaz.

MADRID, 14 août (CALPA PARIS) –

La compagnie pétrolière colombienne Ecopetrol a déclaré lundi qu’elle commencera à forer le puits de délimitation Orca Norte 1 dans les eaux des Caraïbes au cours du dernier trimestre de l’année, dans le but d’augmenter sa production de gaz.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre de sa stratégie visant à fournir à la Colombie le gaz nécessaire à une transition énergétique juste, en faisant passer la production de gaz naturel de 22 % du total des hydrocarbures à 30 % au cours des sept prochaines années.

Pour l’heure, l’entreprise a déjà signé un contrat avec Noble Corporation pour disposer, à la mi-novembre et pour environ deux mois et demi, de sa plateforme de forage, avec laquelle elle sera chargée de forer le puits et de tester le potentiel de la découverte annoncée en décembre 2014.

Orca Norte 1 fait partie du bloc Tayrona et est situé dans les eaux profondes des Caraïbes colombiennes. Il s’agit d’une étape importante dans l’exploration d’hydrocarbures d’Ecopetrol, car c’est le premier puits en eaux profondes exploité directement par la société.

Ecopetrol a constitué une équipe élargie pour ce projet, ce qui lui permettra d’atteindre l’objectif de forage d’Orca Norte 1 avant mars 2024, conformément à l’engagement pris avec l’Agence nationale des hydrocarbures (ANH).

Ce n’est qu’en cas de confirmation du réservoir qu’il sera possible de passer à la phase de développement, lorsque l’infrastructure nécessaire sera en place pour acheminer les hydrocarbures sur la terre ferme. Étant donné qu’il s’agit d’un processus qui nécessite des investissements importants et un temps d’exécution, Ecopetrol a déjà entamé le processus de consultation préalable avec les communautés établies par les autorités qui cherchent à rendre viable la pose d’un gazoduc à partir d’Orca.

A lire aussi  Debra Crew prend la direction de Diageo un mois avant la date prévue

L’entreprise finalise actuellement les détails des processus nécessaires pour soutenir les travaux, tels que la base opérationnelle à terre, les navires de soutien et les services de forage. Pour l’instant, l’étape de l’information des autorités progresse afin de rendre viable l’entrée de la plateforme dans le pays et de se conformer aux différentes exigences et réglementations.

« Cette étape est d’une grande importance pour la recherche efficace et efficiente de gaz. Ecopetrol reste intéressée par le développement de réserves qui permettent d’accélérer la transition énergétique du pays », a déclaré le président de la société, Ricardo Roa.

Auteur/autrice