Fluidra a réalisé un chiffre d’affaires de 1 186 millions d’euros au premier semestre et un Ebitda de 288 millions d’euros.

BARCELONE, 28 juillet (CALPA PARIS) –

Fluidra a réalisé un chiffre d’affaires de 1 186 millions d’euros au premier semestre, soit 18 % de moins que l’année précédente, et un Ebitda de 288 millions, comme l’a annoncé ce vendredi la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

L’entreprise estime que les ventes « se situent dans la fourchette attendue sur un marché en voie de normalisation et dans un environnement macroéconomique compliqué après des années de forte croissance », explique-t-elle dans un communiqué.

En ce qui concerne l’Ebitda, Fluidra a déclaré qu’il « reflète l’effet de la baisse des ventes malgré la récupération de la marge brute », et note que les initiatives de restructuration et de contrôle des coûts (qui font partie de son programme de simplification) ont atténué l’inflation des coûts.

À cet égard, elle a expliqué que le programme de simplification des coûts vise à créer de la valeur à long terme et à améliorer la résilience : il se concentre sur l’amélioration des marges et la réduction des coûts fixes, afin de générer une amélioration de l’Ebitda de 100 millions au cours des trois prochaines années.

Jusqu’à présent, Fluidra a mis en œuvre plus de 350 initiatives qui devraient générer environ 29 millions d’euros d’économies cette année, « proche de l’objectif de réaliser un tiers des économies du programme d’ici 2023 ».

En ce qui concerne le bénéfice net de trésorerie au premier semestre, il s’est élevé à 151 millions d’euros, en raison de la baisse de la performance opérationnelle, tandis que le bénéfice net s’est élevé à 104 millions.

DOMAINES D’ACTIVITE ET ZONES

Le chiffre d’affaires de l’Amérique du Nord a baissé de près de 20 % au premier semestre, celui de l’Europe du Sud de 14 %, celui du reste du monde de 9 % et celui de l’Europe centrale et septentrionale de 28 %.

A lire aussi  L'activité manufacturière espagnole tombe à son plus bas niveau de l'année, selon l'indice PMI

La piscine commerciale continue de croître, avec des ventes en hausse de 4% au premier semestre « soutenues par la reprise du tourisme », tandis que la piscine résidentielle est en baisse de 21%.

En juillet, Fluidra a conclu l’acquisition de Meranus, l’une des principales entreprises d’Allemagne, avec laquelle elle entend consolider « sa position de numéro un sur le troisième marché d’Europe ».

La société note que l’environnement macroéconomique reste incertain et a réduit ses prévisions pour cette année : elle prévoit un chiffre d’affaires de 2,0 à 2,1 milliards d’euros, un EBITDA de 410 à 450 millions d’euros et un bénéfice net en espèces par action de 0,95 à 1,15 euros par action.

ELOI PLANES

Le président exécutif de Fluidra, Eloi Planes, a estimé que les résultats semestriels étaient bons compte tenu d’un « environnement compliqué », que la société continuait à renforcer ses activités à long terme et que le programme de simplification avançait à un bon rythme.

« Bien que la macroéconomie reste incertaine, nous sommes confiants dans l’attractivité de notre secteur et dans notre capacité à créer de la valeur », a-t-il déclaré, ajoutant que l’entreprise est bien positionnée pour continuer à dominer le marché de la piscine et du bien-être.

Auteur/autrice