Técnicas Reunidas gagne 38,5 millions d’euros au premier semestre, contre des pertes un an plus tôt

Elle prévoit un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros cette année.

MADRID, 28 (CALPA PARIS)

Técnicas Reunidas a enregistré un bénéfice net de 38,5 millions d’euros au premier semestre 2023, par rapport aux « chiffres rouges » de 67,9 millions d’euros de la même période de l’année précédente, a indiqué vendredi la société d’ingénierie espagnole à la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

Le chiffre d’affaires total de Técnicas Reunidas a atteint 2 172 millions d’euros au premier semestre, soit une augmentation de 31 % par rapport à l’année précédente, où il s’élevait à 1 654 millions d’euros, après avoir été affecté par un scénario de forte volatilité.

Plus précisément, la société a expliqué qu’elle a progressivement retrouvé des chiffres de vente trimestriels supérieurs à 1 milliard d’euros et qu’elle s’attend à ce que ce niveau pré-pandémique soit maintenu au cours des prochains trimestres.

Le chiffre d’affaires de la division Refining a atteint 521,3 millions d’euros et a représenté 24% du chiffre d’affaires total, avec des projets tels que l’extension de la raffinerie pour ExxonMobil à Singapour, la modernisation de la raffinerie BAPCO et le projet pour YPF en Argentine.

Les ventes de la division Gaz naturel se sont élevées à 1 205,8 millions d’euros au premier semestre 2023 et ont représenté 56% des ventes totales. Les projets de la division qui ont contribué le plus significativement aux ventes sont Marjan pour Saudi Aramco, les lots 3 et 4 de North Field pour Qatargas, Dalma pour ADNOC et les 4 projets de cycle combiné pour CFE.

Le chiffre d’affaires dans le domaine de la pétrochimie a atteint 305,1 millions d’euros, représentant 14% des ventes totales, avec des projets tels que les complexes pétrochimiques pour Orlen et Sasa, ainsi que l’usine d’éthylène pour INEOS.

A lire aussi  CaixaBank gagne 2.137 millions jusqu'en juin (+35,8%) "grâce à une excellente performance commerciale".

Les ventes de la division Low Emission Technologies se sont élevées à 10,8 millions d’euros et les autres projets à 128,5 millions d’euros, soit 6 % des ventes totales.

BAISSE DU PORTEFEUILLE

Le carnet de commandes cumulé de Técnicas Reunidas, qui comprend tous les prix remportés depuis le début de l’année 2023, a atteint 9 228 millions d’euros au premier semestre, soit une baisse de 14,6 %, tandis que les nouvelles commandes de l’année ont atteint 1 770 millions d’euros.

« Nous prévoyons de faire d’importantes annonces dans les mois à venir, car nos clients nous ont choisis comme soumissionnaires privilégiés pour plusieurs grands projets, dont les négociations sont en phase finale », a déclaré le président exécutif de Técnicas Reunidas, Juan Lladó.

Le raffinage représentait 33 % du portefeuille total, le gaz naturel 35 %, la pétrochimie 27 % et les technologies à faibles émissions 5 %, tandis que les autres projets n’ont eu qu’une contribution très limitée au portefeuille.

OBJECTIFS ET DETTE

Técnicas Reunidas a mis à jour ses objectifs pour 2023 et prévoit actuellement des ventes de 4 milliards d’euros, des prix supérieurs à 5 milliards d’euros et une marge de bénéfice net d’exploitation (Ebit) de 4 %.

La position de trésorerie nette s’est également déjà redressée de 80 % pour atteindre 241 millions d’euros, grâce à l’augmentation de capital de 150 millions d’euros, dont 48 millions d’euros ont servi à réduire la dette.

Ainsi, la dette financière s’élève à 751,4 M€, soit 6,3 % de moins qu’au S1 2022, avec une trésorerie de 992,3 M€, soit une trésorerie nette de 241 M€.

A lire aussi  Accenture, GMV et Telefónica, parmi les entreprises sélectionnées pour aider à numériser le Sepblac

Auteur/autrice