Indra versera un dividende brut de 0,25 euro par action le 12 juillet

Le fonds américain FMR LLC réduit sa participation dans la société à 7,878%.

MADRID, 30 juin (CALPA PARIS) –

Indra versera à ses actionnaires un dividende brut de 0,25 euro par action le 12 juillet, qui, après une retenue à la source de 19 %, s’élèvera à 0,2025 euro net, selon les informations envoyées par la société à la Commission espagnole des valeurs mobilières et des changes (CNMV).

Selon le calendrier établi par l’entreprise espagnole de technologie et de défense, le dernier jour de négociation des actions avec droit au dividende sera le 7 juillet, tandis qu’à partir du 10 juillet, les actions seront négociées sans droit au dividende. De même, le 11 juillet sera la date à laquelle seront déterminés les détenteurs qui recevront le paiement.

Le dividende sera payé sur les bénéfices d’Indra en 2022, année au cours de laquelle la société a obtenu un bénéfice net de 172 millions d’euros, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente, ce qui lui a permis d’augmenter le dividende à 0,25 euro brut par action, contre 0,15 euro l’année précédente.

Indra a signé ce vendredi la troisième plus forte hausse du sélectif avec une augmentation de 1,67%, avec ses actions à un prix de 11,58 euros par action.

La société a tenu son assemblée générale des actionnaires vendredi, au cours de laquelle a été ratifiée la nomination de José Vicente de los Mozos en tant que PDG.

L’assemblée a également approuvé la nomination de María Ángeles Santamaría et Elena García Armada en tant qu’administratrices indépendantes, ainsi que celle de Pablo Jiménez de Parga en tant qu’administrateur propriétaire représentant Amber Capital, le fonds dirigé par Joseph Oughourlian, le principal actionnaire de Prisa.

A lire aussi  Ence réduira ses bénéfices de 52 millions d'euros cette année en raison des mises à jour réglementaires des prix.

En ce sens, l’entrée de Jiménez de Parga dans l’organe décisionnel suprême d’Indra intervient après qu’Amber Capital a augmenté sa participation dans l’entreprise à 7,239 %, un poids dans l’actionnariat qui donne au fonds la possibilité de revendiquer un siège au conseil d’administration, où un poste était resté vacant suite à la démission d’Axel Arendt après la nomination de De los Mozos en tant que directeur général.

L’entrée d’Amber Capital au conseil d’administration a déséquilibré le nombre d’administrateurs indépendants et non indépendants, c’est pourquoi il a été décidé d’augmenter le nombre de sièges au conseil d’administration à 16, qui avec la nomination de María Ángeles Santamaría Martín et Elena García Armada comptera huit administrateurs indépendants et autant d’administrateurs non indépendants.

D’autre part, Indra présentera ses résultats pour le premier semestre de l’année le 27 juillet, date à laquelle elle donnera également les premiers « coups de pinceau » de son plan stratégique 2024-2026, selon M. De los Mozos.

FMR LLC RÉDUIT SA PARTICIPATION DANS INDRA

Le fonds américain FMR LLC a notifié à la CNMV une réduction de sa participation dans Indra, qui passe de 9,955 % à 7,878 %.

Ainsi, l’actionnariat de FMR LLC se compose de 13,91 millions d’actions, dont la valeur de marché actuelle est d’environ 161 millions d’euros, les actions Indra se négociant à 11,58 euros (+1,67%) à la clôture de la bourse vendredi.

En ce sens, FMR LLC est l’administrateur de Fidelity Puritan Trust, qui détient 5,951 % du capital social d’Indra, selon les registres de la CNMV.

A lire aussi  OHLA remporte deux contrats en Californie (USA) pour près de 180 millions d'euros

L’actionnariat de Fidelity Puritan Trust se compose de 10,51 millions d’actions, dont la valeur de marché actuelle est d’environ 121,73 millions d’euros.

Auteur/autrice