Izertis gagne 4,7% de plus au premier semestre et augmente son chiffre d’affaires de 45% à 59,9 millions d’euros.

MADRID, 2 oct. (CALPA PARIS) –

La multinationale technologique Izertis a obtenu un bénéfice net attribuable de 2,1 millions d’euros au premier semestre 2023, soit une augmentation de 4,7 % par rapport aux bénéfices enregistrés au cours de la même période de l’année précédente, a informé lundi BME Growth.

Izertis a augmenté ses revenus totaux de 45% au cours des six premiers mois de l’année pour atteindre 59,9 millions d’euros, tandis qu’elle a enregistré un bénéfice brut d’exploitation (Ebitda) de 8,5 millions d’euros, soit 61% de plus qu’il y a un an.

Dans le même ordre d’idées, l’Ebitda normalisé de la société a augmenté de 64 % par rapport au premier semestre 2022, atteignant 9 millions d’euros,  » ce qui représente la réalisation concrète de l’objectif fixé dans son plan stratégique 2023 « , comme le souligne la société.

Izertis a expliqué que ces résultats sont le fruit de sa stratégie de croissance, qui combine l’intégration d’entreprises avec des capacités existantes au sein de l’organisation,  » se positionnant sur un segment à forte valeur ajoutée et à la pointe de la technologie « .

L’entreprise a renforcé ses capacités technologiques et amélioré sa structure opérationnelle, de sorte que sa croissance organique au premier semestre a été supérieure à celle de la même période de l’année précédente.

L’entreprise a également précisé qu’au cours du premier semestre 2023, elle avait dépassé les 1 700 employés, répartis dans des bureaux de 9 pays différents, développant des projets dans plus de 50 pays.

Dans ce contexte, Izertis a présenté son nouveau  » Plan 2027 « , dans lequel elle s’est fixé pour objectif d’atteindre 250 millions d’euros de chiffre d’affaires total et 33 millions d’euros d’Ebitda normalisé, en combinant un modèle de croissance organique et inorganique.

A lire aussi  La Commission européenne soutient l'expansion de Renfe en France malgré les obstacles

L’entreprise a souligné que le nouveau plan est « ambitieux, bien que soutenu par un long historique de près de 27 ans de croissance ininterrompue au cours de laquelle les défis posés ont été relevés avec solvabilité ».

Auteur/autrice