La banque centrale du Pérou maintient ses taux d’intérêt à 7,75 % pour la cinquième fois consécutive

MADRID, 9 juin (CALPA PARIS) –

Le conseil d’administration de la Banque centrale de réserve du Pérou a de nouveau gelé les taux d’intérêt à 7,75 %, pour la cinquième fois consécutive, et garde la porte ouverte pour reprendre le cycle de hausse si nécessaire.

La banque centrale a déclaré qu’elle serait « particulièrement attentive » aux nouvelles informations sur l’inflation et ses déterminants, y compris l’évolution des attentes d’inflation et de l’activité économique, afin d’envisager « d’autres changements dans l’orientation de la politique monétaire », selon un communiqué publié après la réunion.

La dernière fois que la banque centrale a augmenté son taux de politique monétaire, c’était en janvier, lorsque l’inflation était de 8,66 % et, en raison des protestations sociales, elle a montré un rebond par rapport au chiffre de décembre en glissement annuel et une plus grande réticence à la baisse.

À cette occasion, la hausse a été de 25 points de base, contrairement aux réunions précédentes au cours desquelles des hausses plus agressives de 75 points de base avaient été choisies. Le président de la banque centrale péruvienne, Julio Velarde, a déclaré à plusieurs reprises que les décisions devaient être prises calmement, car une réduction prématurée pourrait avoir des effets plus néfastes sur le niveau des prix.

Alors que les prévisions d’inflation ont été réduites au cours du mois dernier et que la tendance à la baisse de l’inflation en glissement annuel devrait se poursuivre au cours des prochains mois, la Banque centrale péruvienne a décidé de réduire son taux d’inflation.
la banque centrale préfère rester sur ses gardes car le niveau actuel reste supérieur à l’objectif.

A lire aussi  L'Ibex perd tout son rebond à la mi-séance et reste pratiquement stable.

En ce qui concerne les données de mai, l’indice des prix à la consommation (IPC) du Pérou a diminué d’un dixième de point de pourcentage par rapport à avril pour atteindre 7,89 % en glissement annuel, le chiffre le plus bas depuis mars 2022, après onze mois au-dessus de 8 % (et 7,97 % en avril dernier).

Auteur/autrice