La Chine annonce la création d’une agence d’État pour la promotion du secteur privé

MADRID, 4 sept (CALPA PARIS) –

L’organe de planification économique de la Chine, le Comité national pour le développement et la réforme (NDRC), a annoncé lundi la création d’un Bureau de développement de l’économie privée afin de stimuler la croissance et la confiance dans ce secteur.

« La promotion du développement et de la croissance du secteur privé est un projet systémique à grande échelle, avec un long entrelacement de politiques et de nombreuses interconnexions », indique un communiqué publié par l’agence, bien qu’il contribuera à fournir des « perspectives plus brillantes » au « géant asiatique ».

La note informe également que l’institution de ce département répond à la « situation actuelle » du marché privé et qu’elle vise à « renforcer la coordination globale des politiques dans d’autres domaines connexes » et à « promouvoir la mise en œuvre rapide (…) d’autres mesures importantes ».

Zhang Shixin, secrétaire général adjoint et directeur général du département du personnel de la NDRC, a déclaré lors d’une conférence de presse que le nouveau bureau maintiendrait le contact avec les entreprises par le biais de séminaires et d’enquêtes afin de répondre à leurs préoccupations et d’améliorer leur compétitivité internationale.

AUTRES MESURES DE REVITALISATION

Il y a une semaine, la Chine a annoncé qu’elle prolongerait les politiques fiscales préférentielles pour les ressortissants étrangers travaillant dans le pays jusqu’à la fin de 2027 afin d’encourager la présence étrangère dans le pays.

Ce faisant, la Chine maintiendra les exonérations fiscales sur les avantages accordés aux employés étrangers, y compris le logement, l’apprentissage de la langue et les allocations pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, a révélé le ministère chinois des finances.

A lire aussi  L'inflation industrielle en août tombe à son plus haut niveau depuis 47 ans (-10%) en raison de la baisse des coûts du gaz

Au début du mois d’août, la Chambre de commerce de l’UE en Chine a appelé les autorités à clarifier « de toute urgence » si ces exonérations resteraient en place après la fin de l’année 2023. Suite à l’annonce de la prolongation, la Chambre a qualifié la nouvelle de « très positive ».

« Après avoir défendu cette question à tous les niveaux du gouvernement, la Chambre de commerce européenne pense qu’elle contribuera à inverser la tendance à la fuite des talents étrangers qui s’est produite ces dernières années », a déclaré la Chambre de commerce dans un communiqué de presse.

« L’annonce de cette mesure à la veille de la rentrée scolaire sera une bonne nouvelle pour les familles qui ont pris la décision de venir et de rester en Chine », a ajouté la Chambre de commerce.

En ce sens, la Chine a déjà prolongé ces avantages le 1er janvier 2022 jusqu’au 31 décembre 2023, dans un virage à 180 degrés puisque, jusqu’à deux jours plus tôt, ces avantages devaient expirer avec le Nouvel An.

Auteur/autrice