La consommation de carburant automobile augmente de 1,5 % en juillet

MADRID, 1er sept. (CALPA PARIS) –

La consommation de carburants automobiles a atteint 2,5 millions de tonnes en juillet, ce qui représente une augmentation de 1,5 % par rapport au même mois de l’année précédente et de 3,2 % par rapport à juin, selon les données de la Corporación de Reservas Estratégicas de Productos Petrolíferos (Cores).

Plus précisément, la consommation d’essence a rebondi de 9,4 % au cours du mois par rapport à juillet 2022, tandis que le gazole a baissé de 0,7 %.

Depuis le début de l’année, la consommation de carburants a baissé de 1,1% par rapport à la même période en 2022, les essences enregistrant une croissance de 6,4%, tandis que les gazoles ont baissé (-2,9%).

En juillet, la consommation de GPL (+18,9%), d’essence (+9,4%) et de paraffine (+6,6%) a augmenté, tandis que la consommation de mazout (-15,4%) et de gazole a diminué.
(-2,0%).

De même, dans les chiffres annuels cumulés, la consommation suivante a également augmenté
de paraffine (+13,0%), de GPL (+9,4%) et d’essence (+6,4%), tandis que celles de fuel (-7,3%) et de gasoil (-4,3%) ont diminué.

LA CONSOMMATION DE GAZ DIMINUE DE PRÈS DE 17%.

La consommation de gaz naturel a baissé de 16,8 % en juillet par rapport au même mois de l’année précédente, pour atteindre 25 969 gigawattheures (GWh).

Celle destinée à la production d’électricité a chuté de 40,0 %, tandis que celle destinée à la production d’électricité a baissé de 10,5 %.
le GNL conventionnel et de consommation directe a augmenté de 11,3 % et 13,3 %, respectivement).

A lire aussi  La Banque centraméricaine de développement entame lundi des entretiens avec six candidats en vue d'élire un nouveau président.

Par rapport au mois de juin de cette année, la consommation totale a diminué (-0,4%), avec une baisse de la consommation conventionnelle (-3,8%) et de la consommation directe de GNL (-10,0%),
tandis que la consommation pour la production d’électricité a augmenté (+6,0%).

En cumul annuel, la consommation de gaz naturel a baissé de 14,4%, tous les types de consommation diminuant, la consommation conventionnelle (-10,2%), la production d’électricité (-24,0%) et la consommation directe de GNL (-3,1%).

Auteur/autrice