La moitié des consommateurs déclarent que la hausse des prix relègue le développement durable au second plan de leurs priorités d’achat.

MADRID, le 16 mai (CALPA PARIS) –

La moitié des consommateurs déclarent que l’augmentation des prix due à l’inflation a fait reculer le développement durable dans leurs priorités lors des achats, selon le rapport Shopperview de l’Aecoc, « L’impact du développement durable dans le panier d’achat ».

Plus précisément, trois personnes sur dix déclarent avoir réduit leurs achats de produits durables en raison du prix, tandis que 48 % ont changé de magasin afin de constituer un panier d’achat durable à un prix inférieur.

Le rapport montre que la moitié des consommateurs ont cessé d’acheter des produits de marques qu’ils considèrent comme non durables, soit une augmentation de 18 % par rapport aux données enregistrées en 2019.

L’étude montre également comment les consommateurs sont de plus en plus informés sur les aspects de durabilité des produits qu’ils achètent. Ainsi, 48% se considèrent comme très informés en matière de durabilité.

En ce qui concerne les aspects qu’ils prennent le plus en compte pour comprendre qu’une marque est durable, les consommateurs citent les matériaux utilisés, l’impact environnemental du processus de production, le fait qu’elle propose des produits sains et qu’elle est transparente sur la composition des articles.

Auteur/autrice

A lire aussi  Osborne renforce son alliance avec l'entreprise italienne Illva Saronno en distribuant le gin Engine en Espagne.