La reprise en Chine ne répond pas aux attentes en avril

MADRID, le 16 mai (CALPA PARIS) –

L’évolution de l’économie chinoise en avril n’a pas répondu aux attentes d’un fort rebond suite à la levée des restrictions par la Covid-19, selon les données sur la production industrielle et les ventes au détail publiées mardi par le Bureau national des statistiques (BNS).

En avril, la production industrielle de la Chine a augmenté de 5,6% en glissement annuel, contre 3,9% le mois précédent, mais en dessous des prévisions du marché de 10,6%.

Par secteur, l’exploitation minière est restée stable et la production manufacturière a augmenté de 6,5 %, tandis que la production et la fourniture d’électricité, de chaleur, de gaz et d’eau ont progressé de 4,8 %. D’autre part, la fabrication d’équipements a augmenté de 13,2% en glissement annuel.

Ainsi, au cours des quatre premiers mois, la valeur ajoutée totale des entreprises industrielles dépassant la taille désignée a augmenté de 3,6% en glissement annuel.

En ce qui concerne le commerce de détail, le bureau chinois des statistiques a déclaré qu’il totalisait 3,49 trillions de yuans (461,52 milliards d’euros), soit une augmentation de 18,4 % en glissement annuel, contre 10,6 % le mois précédent.

Parallèlement, le taux de chômage urbain en Chine a baissé en avril d’un dixième de point de pourcentage à 5,2 % par rapport au mois précédent. Cependant, le taux de chômage des jeunes a atteint un nouveau record de 20,4 %, tandis que le taux de chômage des 25-59 ans était de 4,2 %.

« Ces chiffres ne nous disent pas grand-chose sur la dynamique actuelle de l’économie, car ils reflètent une base de comparaison beaucoup plus faible », prévient Julian Evans-Pritchard, économiste en chef pour la Chine chez Capital Economics, pour qui la faiblesse de la demande extérieure expliquerait l’évolution des données de la production industrielle.

A lire aussi  Le Congrès renvoie la validation du dernier décret anti-crise à l'après 23J

« Pour l’avenir, nous pensons que la reprise après la réouverture a encore du chemin à faire », estime l’expert, qui table sur une croissance du PIB chinois de 6,5% en 2023.

« Toutefois, la reprise risque de s’estomper au second semestre », prévient-il, compte tenu du retrait progressif attendu des mesures de relance budgétaire.

Auteur/autrice