La société de José María Aznar a gagné 184 619 euros en 2022, soit près de six fois plus que l’année précédente.

Elle détenait 2,7 millions de placements financiers à long terme et a payé plus de 60 000 euros d’impôts

MADRID, 4 sept (CALPA PARIS) –

Famaztella, l’entreprise dont l’ancien Premier ministre José María Aznar est l’unique administrateur, a enregistré un bénéfice de 184 619,33 euros au cours de l’exercice 2022, soit près de six fois le bénéfice de 33 125,06 euros réalisé par l’entreprise un an plus tôt.

La seule source de revenus de l’entreprise provient de subventions financières, de dons et de legs. Les recettes de l’entreprise s’élèvent à 72 549,85 euros au cours de la période de référence, contre 2 277,82 euros en 2021.

Dans le même temps, la société a enregistré des dépenses d’exploitation de 6 997,55 euros, soit 36,3 % de moins que l’année précédente, selon les comptes déposés au Registre du commerce, auxquels Europa Press a eu accès par le biais d’Infoempresa.

Sans autre source de revenus que ceux enregistrés dans la section des produits financiers, l’entreprise a enregistré un résultat d’exploitation négatif de 6 997,55 euros, également inférieur de 36,3 % à celui de 2021. D’autre part, les résultats montrent un impact positif de 180 606,81 euros sous forme de différences de change, soit 295,4 % de plus qu’au cours de la période précédente.

Malgré tout, le résultat avant impôts de Famaztella, acronyme de la famille de José María Aznar et d’Ana Botella, ancienne mairesse de Madrid, s’élève à 246 156,66 euros, soit près de six fois plus que l’année précédente. L’entreprise a payé 61 539,78 euros d’impôts sur les bénéfices, contre 3 852,17 euros en 2021.

MAINTIENT DES ACTIFS DE 3 MILLIONS

Les capitaux propres de la société, sous la forme exclusive d’autres réserves, ont dépassé 3 millions d’euros au cours de l’année. En ce qui concerne les actifs non courants, la société détenait plus de 2,7 millions d’euros d’investissements financiers à long terme en 2022, soit 206 264,07 euros de plus qu’en 2021. Dans le même temps, elle détenait 234 183,59 euros supplémentaires en placements financiers à court terme.

A lire aussi  Le déficit commercial diminue de plus de 57 % au premier trimestre et les exportations atteignent à nouveau des niveaux record

Selon le bilan de la société, les capitaux propres en 2022 s’élevaient à plus de trois millions d’euros, contre 2,818 millions d’euros en 2021. La société indique qu’elle n’avait pas d’employés et n’investissait pas dans des actifs environnementaux, et qu’elle n’avait pas non plus de produits dérivés provenant de telles activités. Elle n’a pas non plus de droits attribués pour les émissions de gaz à effet de serre.

Famaztella, dont le siège se trouve à Pozuelo de Alarcón (Madrid) et qui est encadrée dans l’exploitation des droits de propriété de José María Aznar et Ana Botella, a été constituée en 2004, coïncidant avec le départ d’Aznar de la Moncloa.

Auteur/autrice