L’action de Levi Strauss plonge de plus de 7 % après l’aggravation des résultats du deuxième trimestre

MADRID, 7 juil. (CALPA PARIS) –

Les actions du fabricant américain de denim Levi Strauss ont plongé de plus de 7 pour cent à Wall Street après la publication de résultats en baisse pour son deuxième trimestre fiscal et une réduction des prévisions vendredi.

Les actions de la société s’échangeaient à 13,21 dollars (12,05 euros) après midi en bourse, soit une baisse de 7,17% par rapport au cours d’ouverture, ce qui lui donne une valeur de 1,02 dollar (0,93 euro).

Ces mouvements ont été déclenchés par la présentation des résultats de l’entreprise, dans laquelle Levi Strauss a fait état d’une perte nette de 2 millions de dollars (1,8 million d’euros) entre mars et mai 2023, son deuxième trimestre fiscal.

Ces chiffres contrastent avec le bénéfice de 50 millions de dollars (46 millions d’euros) affiché par la firme textile au cours de la même période de l’exercice précédent. Par ailleurs, Levi a revu à la baisse ses prévisions pour l’ensemble de l’année.

Par ailleurs, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a atteint 1.337 millions de dollars (1.230 millions d’euros), soit 9,1% de moins qu’un an plus tôt.

Levi Strauss a enregistré une baisse de 22% de ses ventes en Amérique, à 609 millions de dollars (560 millions d’euros), et de 2% en Europe, à 361 millions de dollars (332 millions d’euros). Dans le cas de l’Asie, les revenus de la société ont augmenté de 18% en glissement annuel pour atteindre 262 millions de dollars (241 millions d’euros).

Ainsi, au premier semestre fiscal de son exercice, la firme textile affiche un bénéfice net de 113 millions de dollars (104 millions d’euros), en baisse de 54%, alors que ses ventes ont diminué de 1% à 3.026 millions de dollars (2.784 millions d’euros).

A lire aussi  Renfe annonce que la startup Unblur a remporté le défi de la numérisation des systèmes de sécurité

Pour l’ensemble de l’année fiscale, la multinationale s’attend désormais à une croissance de son bénéfice net comprise entre 1,5 % et 2,5 %, alors qu’elle prévoyait auparavant une hausse comprise entre 1,5 % et 3 %.

La société a également revu à la baisse sa prévision de bénéfice ajusté par action, qui devrait se situer entre 1,10 et 1,20 dollar (1-1,09 euro), contre une fourchette précédente de 1,30 à 1,40 dollar (1,19-1,28 euro).

« Bien que nous ajustions nos prévisions pour l’ensemble de l’année, nous nous attendons à ce que le chiffre d’affaires du second semestre soit en hausse à un chiffre et à ce que la marge EBIT ajustée soit à deux chiffres, car la forte croissance se poursuit dans nos grandes entreprises DTC et internationales », a déclaré Harmit Singh, directeur financier de Levi Strauss.

Auteur/autrice