La Generalitat prévoit d’approuver le projet de loi visant à sanctionner les navires polluants en juillet prochain.

BARCELONE, 28 juin (CALPA PARIS) –

Le président de la Generalitat, Pere Aragonès, a déclaré mercredi qu’il s’attendait à ce que le gouvernement approuve en juillet prochain le projet de loi visant à réglementer la taxe sur les émissions des bateaux, convenu avec les Comuns dans le cadre de l’accord budgétaire.

Il a répondu à la chef de file des Comuns au Parlement, Jéssica Albiach, qui l’a interrogé lors de la séance de contrôle sur le degré de respect de l’accord budgétaire dans des domaines tels que la taxe sur les bateaux de croisière, le logement et l’air conditionné dans les salles de classe.

Albiach a rappelé à Aragonès que, selon l’accord, le traitement parlementaire de la taxe devrait commencer en janvier ou février 2023 : « Je ne sais pas si c’est parce que le président du port de Barcelone est de votre parti », a-t-il dit à propos du président de l’autorité portuaire, Lluís Salvadó.

M. Salvadó a déclaré en avril qu’il prévoyait d’approuver avant l’été une nouvelle ordonnance visant à sanctionner les navires polluants et qu’il était en pourparlers avec la Generalitat afin « d’améliorer la conception de la proposition initiale » et de rendre les exigences environnementales compatibles avec les critères commerciaux.

CONFORMITÉ BUDGÉTAIRE

Le leader des comuns rappelle à Aragonès que cela fait 110 jours que le budget 2023 a été approuvé et que le 5 juillet se tiendra la première réunion pour vérifier le degré de respect de l’accord.

Elle a souligné qu’ils s’étaient mis d’accord pour améliorer les mécanismes d’achat de logements par premier et second refus, dont ils n’ont pas entendu parler depuis avril, et elle a également regretté que le processus de climatisation de 100 des 5 500 écoles de Catalogne n’ait fait que commencer, selon elle.

A lire aussi  Les actions d'Applus s'envolent de plus de 5 % en bourse après l'offre d'achat d'Amber et frôlent les 10 euros.

Le président lui a dit que le budget sera appliqué, bien qu’il ait été convenu en mars, et que lors de la réunion du 5, ils recevront toutes les informations sur son exécution : « Ce gouvernement remplit ses engagements », a déclaré Mme Aragonès.

Auteur/autrice