Le gouvernement prolonge l’appel à candidatures pour la ligne ICO-MAPA-Saeca, qui dispose désormais d’un budget de 60 millions d’euros

Jusqu’à présent, 2.500 demandeurs ont bénéficié de cette ligne, avec un crédit total subventionné de 103 millions d’euros.

MADRID, 4 août (CALPA PARIS) –

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation a publié ce vendredi au Journal officiel de l’État (BOE) l’extrait de la modification de l’appel à la ligne de financement ICO-MAPA-Saeca, dont le budget est augmenté de 20 millions d’euros, en plus d’une série de nouveautés approuvées par le décret-loi royal 5/2023, du 28 juin.

Concrètement, avec cette extension, le budget disponible pour cette ligne destinée à favoriser l’accès au financement du secteur agricole et de la pêche atteint désormais un budget total de 60 millions d’euros, ce qui porte le crédit potentiel éligible à 500 millions d’euros.

Le département dirigé par Luis Planas a avancé qu’à ce jour, quelque 2 500 demandeurs ont bénéficié de cette ligne, avec un crédit subventionné total de 103 millions d’euros.

Parmi les nouveautés incluses dans la modification de l’appel, il y a l’extension des bénéficiaires possibles aux coopératives agroalimentaires, ainsi qu’aux industries de transformation et de conservation, aux opérateurs du commerce de gros de fruits et légumes, aux industries fabriquant des produits pour l’alimentation des animaux d’élevage et aux industries de préparation et de filature de fibres textiles de coton.

Désormais, la ligne ICO-MAPA-Saeca permet une bonification générale de 12% du principal des prêts, et de 15% dans le cas des exploitations d’élevage et des opérateurs de la pêche et de l’aquaculture, auxquels s’ajoutent les coopératives agroalimentaires en tant que bénéficiaires potentiels.

Cette aide est destinée aux prêts d’un montant maximum de 100 000 euros, avec une période de remboursement pouvant aller jusqu’à 15 ans et des périodes de grâce pouvant aller jusqu’à trois ans, en fonction de la durée du prêt.

A lire aussi  Le Portugal avertit que de nouvelles hausses de taux de la BCE mettent en péril la croissance de la zone euro

La demande de ces prêts doit être faite auprès des institutions financières collaboratrices et la date limite de dépôt des demandes est fixée au 15 septembre 2024 (Décret-loi royal 4/2023 du 11 mai).

Auteur/autrice