Le nombre de billets de 500 euros continue de diminuer et reste à un niveau historiquement bas de 10,18 millions.

MADRID, 29 août (CALPA PARIS) –

Le nombre de billets de 500 euros en circulation s’est établi à 10,18 millions en juillet, atteignant ainsi son chiffre historique le plus bas depuis la mise en circulation de l’euro, selon les dernières données provisoires publiées par la Banque d’Espagne, qui a cessé d’émettre ce type de billets en janvier 2019.

Le montant de l’ensemble des billets de 500 euros s’est élevé à 5,094 milliards d’euros en juillet, contre plus de 5,2 milliards d’euros le mois précédent, soit une baisse de 2,1% en un mois et de 22,3% par rapport au chiffre d’il y a un an (6,557 milliards d’euros).

Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a décidé, début mai 2016, d’arrêter la production des billets de 500 euros. En application de cette décision, la Banque d’Espagne a cessé d’émettre des billets de 500 euros à partir de janvier 2019, bien qu’ils continuent d’avoir cours légal, c’est-à-dire qu’ils peuvent continuer à circuler et à être utilisés comme moyen de paiement et comme réserve de valeur, c’est-à-dire pour l’achat et l’épargne.

En outre, les secteurs professionnels, tels que les banques, les sociétés de transport de fonds ou les bureaux de change, entre autres établissements, pourront remettre en circulation les billets de 500 euros.

Ces billets conserveront leur valeur indéfiniment et pourront être échangés à tout moment auprès des banques centrales et nationales de la zone euro.

Le nombre de billets de 50 euros en circulation a augmenté de 387 160 en juillet, passant à 1 461,7 millions, pour une valeur d’environ 73,086 milliards d’euros.

L’ÉCART ENTRE LE NOMBRE DE BILLETS DE 200, 100, 20 ET 10 EUROS SE CREUSE.

Dans le cas des billets de 100 euros, l’écart entre les billets distribués et les billets retirés a persisté en juillet, après que les institutions opérant en Espagne ont remis à la Banque d’Espagne plus de billets qu’elles n’en ont mis en circulation.

A lire aussi  Le nombre d'exportateurs réguliers diminue de 1,9 % au cours du premier trimestre de l'année pour atteindre 45 247 entreprises.

Plus précisément, la différence entre les billets de 100 euros distribués et retirés en juillet était de 178 millions, soit environ 3,6 millions de plus que le mois précédent.

De même, la différence entre les billets distribués et les retraits de billets de 200 euros était de 7,9 millions d’unités en juillet, contre 7,4 millions le mois précédent.

Cette situation peut être due au fait que le pays est une destination touristique et que les touristes ont apporté un grand nombre de ces billets en Espagne ces dernières années. Une grande partie de l’argent des touristes se retrouve dans les établissements de crédit, qui renvoient une partie de ces billets à la Banque d’Espagne parce qu’ils n’ont pas besoin d’autant de billets pour répondre aux besoins de liquidités de leurs clients.

En ce qui concerne les billets de 10 et 20 euros, le solde net entre ce qui a été distribué et ce qui a été retourné a également été négatif en juillet. L’écart était de 1 728 millions de billets dans le premier cas, soit 11,9 millions de plus que le mois précédent, et de 2 442 millions de billets dans le cas des billets de 20 euros, soit près de 14,6 millions de plus qu’en juin.

Auteur/autrice