Le nombre d’exportateurs réguliers diminue de 1,9 % au cours du premier trimestre de l’année pour atteindre 45 247 entreprises.

Le groupe des exportateurs de biens d’une valeur égale ou supérieure à 50 millions d’euros est celui qui a le plus progressé (+12,2%).

MADRID, 21 mai (CALPA PARIS) –

Le nombre d’exportateurs réguliers en Espagne – ceux qui ont exporté au cours des quatre dernières années – a diminué de 1,9% au cours des trois premiers mois de l’année par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 45.247, selon les dernières données du commerce extérieur publiées par le ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme.

En désagrégeant les données, on constate que le plus grand nombre d’exportateurs réguliers se concentre dans le groupe de ceux dont les exportations ont atteint 1 000 euros ou plus, un groupe composé de 37 371 exportateurs qui, par ailleurs, a augmenté au cours des trois premiers mois de l’année de 2,5 % en glissement trimestriel.

Seul le nombre d’exportateurs réguliers de moins de 1 000 euros a diminué au cours de cette période, tandis que le groupe qui a exporté 50 millions d’euros ou plus est celui qui a le plus augmenté, avec 12,2 % de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente, atteignant 221 membres.

Quant à la valeur exportée par exportateur régulier, elle a atteint 96,006 millions d’euros au cours des trois premiers mois de l’année, soit une augmentation de 17,5 % par rapport à la même période de l’année précédente, les exportateurs réguliers de biens de 5 millions d’euros ou plus ayant enregistré la plus forte augmentation, avec 20,8 % de plus par rapport au premier trimestre de l’année précédente.

LE GROUPE DES EXPORTATEURS DE PLUS DE 1 000 EUROS DIMINUE ÉGALEMENT.

En ce qui concerne l’ensemble des exportateurs – réguliers et non réguliers – au cours du premier trimestre de l’année, un total de 56 127 exportateurs de plus de 1 000 euros a été enregistré, soit 0,5 % de moins qu’au cours de la même période de l’année précédente.

A lire aussi  Le FMI salue la proposition de Bruxelles sur les règles budgétaires et appelle à un accord

Parmi eux, 28 677 exportateurs avaient déjà exporté 50 000 euros ou plus depuis le début de l’année, soit 4,1 % de plus qu’au cours de la même période en 2022. La valeur de leurs exportations a atteint 102 349 millions d’euros, soit 99,67 % du total des exportations, et 14,6 % de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente.

LE CLUB DES EXPORTATEURS RECOMMANDE D’AUGMENTER LA BASE D’EXPORTATION

Le Club des exportateurs a recommandé d’augmenter la base d’exportation espagnole en facilitant l’augmentation de la taille des entreprises, car le club considère que le fait que, depuis 25 ans, 67 % des exportations soient concentrées sur seulement 1 000 entreprises pourrait représenter un « risque majeur » pour l’économie espagnole.

Au total, les exportations espagnoles de marchandises ont augmenté de 14,6 % jusqu’en mars par rapport à la même période en 2022, avec 102 683,9 millions d’euros, un record historique pour la période. Les importations, quant à elles, ont augmenté de 4 % pour atteindre 109 262,2 millions d’euros, également un record.

Le déficit commercial s’est ainsi établi à 6 578,3 millions d’euros au premier trimestre de l’année, soit une diminution de 57,3 % par rapport à celui enregistré à la même période de 2022.

POIDS PLUS IMPORTANT DES EXPORTATIONS DE PRODUITS CHIMIQUES

Les principaux secteurs en termes de poids sur les exportations totales au premier trimestre de l’année sont les produits chimiques, qui représentent 19% du total et ont progressé de 14,2% en glissement annuel.

Ils sont suivis par les biens d’équipement, avec 17,8% du total après une croissance de 23,3% en glissement annuel, les produits alimentaires, les boissons et le tabac –17,1% du total et en hausse de 13,9% en glissement annuel–, et le secteur automobile –13,4% du total et en hausse de 32% en glissement annuel–.

A lire aussi  Après cinq mois d'augmentation, la sécurité sociale perd 3 365 affiliés étrangers en juillet

Les secteurs qui ont le plus contribué au taux de variation annuel des exportations au cours de la période (14,6%) sont les biens d’équipement (3,9 points), le secteur automobile (3,7 points), les produits chimiques (2,7 points) et les produits alimentaires, les boissons et le tabac (2,4 points). À l’opposé, aucun secteur n’a contribué de manière significative à l’évolution négative.

Auteur/autrice