Le ministère de l’Agriculture annonce une aide de 4 millions d’euros pour faciliter la mise en place de la nouvelle PAC.

MADRID, le 20 mai (CALPA PARIS) –

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation a sollicité une aide de 4 millions d’euros pour le conseil sur le traitement de la nouvelle politique agricole commune (PAC) aux organisations et coopératives agricoles, selon l’arrêté du département de Planas publié ce samedi au Journal officiel de l’État (BOE).

Concrètement, les bases réglementaires ont été approuvées pour l’octroi de subventions sur une base compétitive aux organisations du secteur agroalimentaire qui réalisent des actions de soutien dans le cadre de la présentation de la demande unique aux bénéficiaires des aides de la politique agricole commune (PAC).

L’approbation du Plan stratégique national de la Politique agricole commune (PAC) 2023-2027 de l’Espagne et de l’ensemble des règles nécessaires à sa mise en œuvre effective lors de la campagne 2023, entraîne de nouveaux développements dans la gestion pour tous les demandeurs d’aides.

C’est pourquoi, afin de faciliter aux agriculteurs et aux éleveurs le traitement de leurs aides selon les nouveaux paramètres, le département de Planas a sollicité l’appui des organisations professionnelles agricoles et des coopératives agroalimentaires à caractère général et national.

Ces entités collaboratrices de l’agroalimentaire réalisent déjà depuis des décennies des activités de soutien dans le traitement et la gestion des demandes d’aide pour cette politique communautaire, mais c’est dans cette première année de mise en œuvre de la nouvelle PAC que ce soutien est particulièrement nécessaire, ce qui justifie « un régime exceptionnel » d’aide à leur égard qui est appelé en 2023 pour une seule fois et à titre exceptionnel.

A lire aussi  Le BOE publie les grilles salariales de la convention du secteur laitier, avec une augmentation de 9,7 % à partir de 2021.

Afin d’atteindre ces objectifs, le Ministère de l’Agriculture a approuvé cette ordonnance, dont l’objectif est de réglementer l’octroi de cette subvention exceptionnelle par le biais du système de concurrence compétitive. Outre l’établissement des bases réglementaires, l’arrêté comprend également l’appel à candidatures.

Les actions à financer seront celles d’appui à la présentation des dossiers uniques de demande d’aide de la PAC, ainsi que la réalisation de tâches de promotion, de formation et de diffusion liées aux demandes de la PAC 2023.

LA SUBVENTION EST ACCORDÉE EN DEUX TRANCHES

10 % du crédit total est accordé de manière linéaire à tous les bénéficiaires qui ont effectué des tâches de promotion, de formation et de diffusion liées à l’application unique de la PAC, visant à garantir que les nouvelles caractéristiques de la PAC atteignent tous les bénéficiaires potentiels, afin qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel.

Les 90 % restants seront attribués aux bénéficiaires sur la base d’un critère unique et objectif, à savoir le nombre de demandes uniques présentées, avec un montant unitaire maximum de 20 euros par demande présentée.

Auteur/autrice