Le PP s’engage à augmenter les revenus agricoles « dès que possible », compte tenu de la situation « difficile » dans les campagnes.


Archive – Un champ de fourrage, le 29 juin 2023, à Xinzo de Limia, Ourense, Galice (Espagne). Le fourrage est le nom donné aux graminées, herbes vertes ou sèches et, par extension, à diverses plantes ou organes végétaux utilisés pour nourrir les animaux. – Agostime – Europa Press – Archive

MADRID, 26 août (CALPA PARIS) –

La secrétaire adjointe aux politiques sociales et au défi démographique du PP, Carmen Fúnez, a défendu l’engagement de son parti à augmenter le revenu agricole dans un scénario de hausse des coûts des matières premières et des engrais.

À l’occasion de la 37ème édition de la Journée du Vigneron à Tomelloso (Ciudad Real), Fúnez a expliqué que les producteurs traversent des « moments difficiles » car ils n’ont pas pu répercuter l’augmentation du coût des semences et des engrais sur le prix final.

Selon le « populaire », cette situation est en partie à l’origine de la baisse des revenus agricoles, qui a atteint jusqu’à 8 % ces dernières années, et du fait que les agriculteurs « vivent plus mal ». En ce sens, il a souligné l' »engagement » du PP à augmenter le revenu agricole « dès que possible ». Pour atteindre cet objectif, a-t-elle expliqué, un pacte national sur l’eau serait nécessaire et « fondamental ».

Ce pacte a été défendu à plusieurs reprises par le président du PP, Alberto Núñez Feijóo. Dans ce plan, a expliqué M. Fúnez, tous les agents impliqués devraient être présents, c’est-à-dire les communautés autonomes, le gouvernement et les citoyens qui « ont » et qui « dépendent » de la jouissance de l’eau pour leur vie et leur économie.

A lire aussi  Les signatures de prêts hypothécaires ont chuté de 15,7 % en mars et le taux d'intérêt moyen est déjà proche de 3 %.

Le secrétaire adjoint a également souligné l’importance d’une voix « sérieuse et puissante » pour la défense du secteur primaire au sein des institutions européennes.

Auteur/autrice