Le prix des locations de vacances en Espagne a augmenté de 11% au premier trimestre, selon l’INE.

MADRID, 24 juin (CALPA PARIS) –

Le prix des locations de vacances en Espagne a augmenté de 11% au cours du premier trimestre de l’année par rapport à la même période en 2022, selon les données de l’Institut national de la statistique (INE), recueillies par Tinsa.

Cette évolution reflète une plus grande tension sur le marché qui est en ligne avec la reprise du tourisme étranger observée l’année dernière.

L’offre de logements pour la location touristique est estimée à plus de 305 100 unités dans tout le pays. Parmi ces logements, 85% sont situés dans les provinces côtières, 80% si l’on exclut Barcelone, qui a un volume élevé de tourisme urbain et pas exclusivement de tourisme balnéaire.

La concentration géographique des logements touristiques locatifs est élevée. Environ 45% sont répartis entre les archipels (22%), Malaga (12%) et Alicante (11%).

Selon Tinsa, le nombre de logements à louer a enregistré une contraction à partir de 2020 et n’a pas encore retrouvé les niveaux d’avant la pandémie, principalement en raison de la réduction de l’offre en Catalogne, à Valence et dans les îles Baléares, qui contrebalance l’augmentation observée sur la côte nord, les îles Canaries et certaines provinces d’Andalousie.

Pour Andrea de la Hoz, consultante senior au département de recherche de Tinsa, « les locations touristiques permettent des rendements plus élevés que les locations traditionnelles, ce qui se reflète dans les prix de vente et d’achat, que ces propriétés de vacances soient destinées à un usage privé ou à des locations touristiques ».

D’autre part, la demande de logements locatifs de vacances est composée à 40 % de logements nationaux et à 60 % de logements étrangers. La demande étrangère est à 80% d’origine européenne.

A lire aussi  L'Ibex 35 consolide les 9 500 points en augmentant de 0,3 % à l'ouverture, dans l'attente de l'IPC de la zone euro.

L’évolution du nombre de voyageurs ayant recours à la location d’appartements a atteint les maximums de 2019, bien qu’avec des dynamiques différentes entre les résidents en Espagne et les résidents à l’étranger.

En outre, les résidents en Espagne ont atteint un niveau record au cours de l’été 2021, tandis que les résidents à l’étranger ont eu besoin d’une année supplémentaire pour enregistrer la dynamique la plus marquée au cours de l’été 2022, sans pour autant dépasser les niveaux de 2019.

Auteur/autrice