Le taux de chômage au Canada a augmenté de deux dixièmes de point de pourcentage pour atteindre 5,4 % en juin, en raison d’une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi.

MADRID, 7 juil. (CALPA PARIS) –

Le taux de chômage au Canada a augmenté de deux dixièmes de point de pourcentage en juin pour atteindre 5,4 pour cent, en raison du nombre de citoyens qui ont commencé à chercher du travail, selon les données publiées vendredi par Statistique Canada.

Toutefois, 60 000 emplois ont été créés au cours du mois. Les données, selon l’agence publique, reflètent la performance des secteurs du commerce de gros et de détail, qui ont augmenté leurs effectifs de 33 000 employés ; de l’industrie, avec 27 000 travailleurs de plus ; de la santé et de l’assistance sociale, avec 21 000 personnes de plus ; et du secteur de l’entreposage, qui a embauché 10 000 personnes.

En revanche, des emplois ont été détruits dans la construction et les services éducatifs, avec 14 000 personnes en moins, ainsi que dans l’agriculture, où 6 000 emplois ont été perdus.

Le chômage des jeunes, c’est-à-dire des 15-24 ans, s’élève à 11,5 %, soit 0,8 % de plus qu’en mai, tandis que celui des 55 ans et plus s’élève à 4,5 %, soit une hausse de trois dixièmes de point de pourcentage. Dans le même temps, 4,4% des personnes âgées de 25 à 54 ans étaient au chômage, soit un dixième de point de pourcentage de plus.

Les régions de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador ont enregistré des gains d’emplois, alors qu’il a diminué dans l’Île-du-Prince-Édouard et est resté pratiquement inchangé dans les autres provinces.

Le taux d’activité a augmenté en juin de deux dixièmes pour atteindre 65,7 %. La nation nord-américaine comptait 20 172 800 travailleurs et 1 147 100 chômeurs. En comparaison annuelle, les salaires ont augmenté de 4,2% et les heures travaillées de 2%.

A lire aussi  Bruxelles accuse Google d'abus de position et vise la vente d'une partie de ses activités publicitaires

Auteur/autrice