L’Ebitda de Prim a augmenté de 20,8 % jusqu’en mars et les ventes de 15 %, grâce à la croissance organique.

MADRID, le 16 mai (CALPA PARIS) –

Prim a enregistré un bénéfice brut d’exploitation (Ebitda) de 6,6 millions d’euros au cours du premier trimestre de cette année, soit une amélioration de 20,8 % par rapport à la même période de l’année précédente, grâce à l’augmentation « significative » du chiffre d’affaires et à la maîtrise des coûts.

Ainsi, le groupe a clôturé le premier trimestre avec un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros, soit 15% de plus que celui enregistré à la même période de l’exercice 2022, en raison de la croissance organique de l’activité, qui a représenté 9% avec une évolution « positive » des produits traditionnels et des nouveaux lancements, ainsi que la bonne performance des entreprises acquises au cours des années précédentes pour se conformer au Plan stratégique 2021-2025.

Celles-ci ont contribué à hauteur de 5 millions d’euros à l’augmentation des ventes, a indiqué l’entreprise mardi.

Le bénéfice d’exploitation a augmenté de 25 % pour atteindre 4,4 millions d’euros, tandis que le bénéfice net par action a progressé de 51 % pour atteindre 0,277 euro.

« Cette tendance positive reflète la bonne performance des entreprises ainsi que la vente de la division SPA, décidée en février dernier. Cette opération fait partie du plan stratégique de la société et, en plus d’améliorer la situation financière du groupe, renforcera la croissance dans les deux segments clés : Technologie médicale et Mobilité et soins de santé », a déclaré la société.

Au cours du premier trimestre de cette année, les marchés d’approvisionnement ont commencé à se normaliser, se comportant de manière plus prévisible, et il y a eu quelques augmentations de prix sélectives, ce qui a conduit à une amélioration des marges.

A lire aussi  L'intelligence artificielle ajouterait 1,2 % au PIB de l'Espagne chaque année jusqu'en 2030

Concrètement, de janvier à mars, la marge brute sur les ventes s’est élevée à 49,1 %, contre 47,2 % pour la même période de l’année précédente. Au total, la marge brute s’est élevée à 26,8 millions d’euros, soit une augmentation de 20% par rapport aux comparables 2022.

La société a souligné que 2022 était une année d’investissements  » forts  » pour Prim, qui s’est matérialisée par l’achat d’entreprises pour apporter de la croissance au groupe et par l’amélioration des processus et de l’efficacité, avec la mise en œuvre d’un nouvel ERP.

« 2023 a commencé avec un reflet positif de ces investissements, qui continueront à améliorer les résultats futurs », a-t-il déclaré.

Au final, la situation financière du Groupe s’est améliorée pour atteindre environ 9 M€ et la trésorerie s’élève à 20 M€ auxquels s’ajoutent 10 M€ de facilités de crédit non tirées suite au versement du deuxième acompte sur dividende de 1,9 M€ au titre de 2022.

Auteur/autrice