L’entreprise allemande Renk reporte son introduction en bourse à la dernière minute

MADRID, 5 octobre (CALPA PARIS) –

L’entreprise allemande de défense Renk a décidé de reporter l’introduction en bourse qu’elle espérait faire jeudi à la Bourse de Francfort en raison de la « détérioration » de l’environnement de marché, laissant ouverte la possibilité d’une introduction en bourse plus tardive.

Dans un communiqué envoyé hier à la Bourse de Francfort, la société a annoncé qu’en accord avec la société d’investissement Triton, son principal actionnaire, elle avait décidé de reporter l’opération.

« Ces derniers jours, l’environnement de marché s’est considérablement détérioré », a déclaré la société, dont les actions devaient commencer à être négociées jeudi à Francfort.

La société, qui fabrique des composants pour les chars Leopard, avait précédemment annoncé que le prix de son introduction en bourse se situerait entre 15 et 18 euros, ce qui aurait valorisé la société à près de 2 milliards d’euros.

Auteur/autrice

A lire aussi  L'IA générative pourrait ajouter entre 2,6 et 4,4 billions de dollars à la productivité annuelle mondiale.