Les exportations espagnoles de vin ont augmenté de 1,3 % au cours du premier semestre de l’année

MADRID, 24 août (CALPA PARIS) –

Les exportations espagnoles de vin ont augmenté de 1,3% au cours du premier semestre, atteignant 1 453,4 millions d’euros, soit le meilleur premier semestre de la série historique, bien qu’elles aient diminué de 0,3% en volume, à 1 018,2 millions de litres, selon les données fournies par l’Observatoire espagnol du marché du vin (OeMV).

Plus précisément, au cours des 11 premiers mois de la campagne 2022/23, qui correspond à la période d’août 2022 à juin 2023, les ventes en valeur ont augmenté de 2,1 %, à 2 733,5 millions d’euros, tandis qu’en volume elles ont diminué de 2,5 %, à 1 903,5 millions de litres.

Cependant, les données en glissement annuel montrent que les exportations en valeur ont augmenté de 2,1% pour atteindre 2 998,3 millions d’euros, tandis qu’en volume elles ont diminué de 3,8% pour atteindre 2 086 millions de litres.

Par produit, au cours du premier semestre de cette année, les vins AOP ont baissé de 7% en volume après un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, tandis que les exportations de vins en vrac ont diminué tant en valeur (-3,3%) qu’en volume (-0,9%).

Du côté positif, il convient de souligner la bonne performance des vins de cépage en bouteille, qui dépassent désormais les vins IGP en valeur et s’en approchent.
Le volume des vins « Bag in Box » (BiB) augmente progressivement.
a clôturé le semestre avec une augmentation de 24% en valeur à 42,3 millions d’euros et une augmentation de 27% en volume (32,9 millions de litres).
les vins effervescents (+2,5% en valeur) et les vins de liqueur.

A lire aussi  Les États-Unis ont enregistré une croissance de 0,5 % au deuxième trimestre, soit moins que prévu.

En termes de marchés, la principale destination des vins espagnols en bouteille est les États-Unis, où ils ont baissé de 2 % en valeur au cours du premier semestre, tandis que le Royaume-Uni a augmenté de 15 % en volume. Le vin en vrac a enregistré une forte croissance en Allemagne (+20 %) et au Portugal (+25 %) jusqu’en juin, tandis qu’il a chuté de 50 % en Italie et en France (-4 %).

Auteur/autrice