Les microentreprises sont le segment le plus touché par l’endettement, selon Iberinform

MADRID, 29 juin (CALPA PARIS) –

Iberinform a publié ce jeudi une étude sur le taux d’endettement moyen de 160.000 entreprises au cours des trois dernières années et a conclu que le segment des micro-entreprises est le plus touché avec un taux de 70%.

La filiale Crédito y Caución a souligné dans un communiqué de presse qu’après les micro-entreprises, les petites entreprises sont celles qui ont le taux d’endettement le plus élevé avec 63%, suivies par les moyennes et les grandes entreprises, avec 59% chacune.

Les analystes de la banque ont souligné qu’un ratio d’endettement élevé (un indicateur qui mesure la relation entre les sources de financement externes et propres) implique une forte dépendance vis-à-vis du financement externe, ce qui peut compromettre la viabilité des entreprises.

De plus, les conditions de financement se sont détériorées l’année dernière en raison du cycle de hausse des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE), qui s’élèvent actuellement à 4 %, afin de refroidir l’économie et donc de freiner l’inflation.

Selon l’enquête, les entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration sont les plus endettées (74 %), suivies par celles du commerce (70 %), de l’éducation (68 %) et des transports (68 %). En revanche, les niveaux d’endettement les plus bas se trouvent dans les industries extractives (57%) et les services financiers (51%).

Par communautés autonomes, l’analyse a montré que les niveaux d’endettement les plus élevés se trouvent en Andalousie (69%) et en Castille-La Manche (69%), suivis par les Asturies (68%), la Cantabrie (68%), la Galice (68%) et Madrid (68%). En revanche, les entreprises domiciliées à La Rioja (61%), aux Canaries (58%) et à Melilla (56%) sont moins dépendantes des fonds empruntés.

A lire aussi  Les investissements étrangers en Espagne chutent de plus de 26% au premier semestre, à 11,996 milliards d'euros

Auteur/autrice