Les retraités se mobilisent à Madrid pour demander au gouvernement de fixer la pension minimale à 1 080 euros.

MADRID, 28 octobre (CALPA PARIS) –

Les retraités sont descendus dans la rue ce samedi à Madrid avec le soutien de divers groupes pour exiger que le gouvernement en place fixe immédiatement la pension minimale à 1 080 euros en 14 versements avec effet rétroactif jusqu’en janvier 2023.

Le mouvement des retraités, qui a rassemblé 4 000 personnes selon les chiffres de la délégation gouvernementale, est organisé par le Comité de coordination de Madrid pour la défense du système public de pensions (COESPE).

La marche est partie d’Atocha à 11h00, est passée par le Paseo del Prado et la Calle Alcalá, et a terminé son parcours à la Puerta del Sol.

« Jubilados ? Jorobados ! » ou « Yo pagué, ¡devolved ! » étaient quelques-unes des phrases que l’on pouvait lire sur les banderoles du rassemblement, et les manifestants ont défendu le fait qu’il ne devait pas y avoir de « privatisations ou de coupes » dans le service.

S’adressant à Europa Press Television, le porte-parole du COESPE, Ramón Franquesa, a déclaré que « la reprise doit également s’étendre aux salaires » et qu’ils « doivent être réévalués en fonction du coût de la vie ».

Par ailleurs, la Commission des femmes du COESPE a demandé qu’il soit mis fin à l’écart entre les hommes et les femmes en matière de pensions : « Les femmes ont des pensions précaires en raison du temps qu’elles consacrent à des soins qui ne sont pas rémunérés ».

Auteur/autrice

A lire aussi  La Generalitat prévoit d'approuver le projet de loi visant à sanctionner les navires polluants en juillet prochain.