Les signatures de prêts hypothécaires ont chuté de 22,7 % en août et le taux d’intérêt moyen a grimpé à 3,25 %.

La hausse des taux d’intérêt et l’augmentation de l’Euribor portent le taux d’intérêt moyen des prêts à son plus haut niveau depuis sept ans.

MADRID, 25 (CALPA PARIS)

Le nombre de prêts hypothécaires constitués sur des logements a diminué de 22,7% en août dernier par rapport au même mois en 2022, à 28 344 prêts, avec un taux d’intérêt moyen qui a continué à augmenter, atteignant 3,25%, son chiffre le plus élevé depuis juillet 2016, selon les données publiées mercredi par l’Institut national de la statistique (INE).

Avec la baisse en glissement annuel en août, la signature de prêts hypothécaires sur les logements a fait une série de sept mois de taux négatifs, bien que celui d’août ait été plus prononcé que celui enregistré en juillet (-18,8%).

Le nombre total de prêts au logement enregistrés en août (28 344) est le deuxième chiffre le plus bas depuis janvier 2021, seulement dépassé par celui d’avril de cette année, où un peu plus de 27 000 prêts hypothécaires ont été contractés.

Le montant moyen des hypothèques constituées sur des logements a baissé de 4,6 % en glissement annuel au huitième mois de l’année, à 138 171 euros, tandis que le capital prêté a diminué de 26,2 %, à un peu moins de 3 916,3 millions d’euros.

Par communautés autonomes, celles qui ont enregistré le plus grand nombre d’hypothèques sur des logements en août sont l’Andalousie (6 046), la Catalogne (4 472) et Madrid (4 139).

De même, les régions dans lesquelles le plus de capitaux ont été prêtés pour la constitution d’hypothèques sur des logements sont Madrid (853,3 millions d’euros), l’Andalousie (788,9 millions) et la Catalogne (694,6 millions).

A lire aussi  L'utilisation d'outils d'IA tels que ChatGPT pour la planification de voyages est en plein essor.

Seules deux communautés ont signé plus d’hypothèques sur des logements en août dernier qu’au même mois de 2022 : les îles Canaries, avec une hausse de 11,8%, et Murcia (+4%). Dans les autres régions, des baisses ont été enregistrées d’une année sur l’autre, notamment en Cantabrie (-34,9%), à Madrid (-31,4%) et dans la Comunidad Valenciana (-30,6%).

D’un mois sur l’autre (août par rapport à juillet), les prêts hypothécaires au logement ont diminué de 3 %, tandis que le capital prêté a baissé de 6,6 %, soit la plus forte baisse pour un mois d’août depuis 2020.

Au cours des huit premiers mois de 2023, les prêts hypothécaires résidentiels ont diminué de 15,4 %, le capital emprunté ayant baissé de 17 % et le montant moyen de 1,9 %.

LE TAUX D’INTÉRÊT ATTEINT SA VALEUR LA PLUS ÉLEVÉE DEPUIS SEPT ANS

Suite à la politique de hausse des taux d’intérêt menée par la Banque centrale européenne (BCE) pour tenter de contenir l’inflation et à l’évolution de l’Euribor, le taux d’intérêt moyen pour l’ensemble des prêts hypothécaires s’est établi à 3,62 % en août, son chiffre le plus élevé depuis octobre 2014, avec une durée moyenne de 23 ans.

43,4 % des prêts hypothécaires sur le total des biens immobiliers étaient à taux variable et 56,6 % à taux fixe. Le taux d’intérêt moyen à l’origine a atteint 3,38% pour les prêts hypothécaires à taux variable et 3,92% pour les prêts hypothécaires à taux fixe.

Dans le cas du logement, le taux d’intérêt moyen s’est établi à 3,25 %, sa valeur la plus élevée depuis juillet 2016, avec une durée moyenne de 24 ans. Par rapport à l’année précédente, le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers a augmenté de 1,3 point. C’est le cinquième mois consécutif où le taux d’intérêt dépasse les 3 %.

A lire aussi  Les ventes mondiales de Renault ont augmenté de 11 % au cours de l'année écoulée

En août dernier, 42,1 % des prêts hypothécaires au logement ont été contractés à un taux variable, tandis que 57,9 % l’ont été à un taux fixe. Le taux d’intérêt moyen au départ était de 2,89% pour les hypothèques sur le logement à taux variable et de 3,54% pour les hypothèques à taux fixe.

Il y a quelques mois, l’INE a révisé la série statistique des taux d’intérêt depuis janvier 2020 après avoir mis en œuvre une nouvelle procédure de validation des résultats du taux d’intérêt initial moyen des prêts hypothécaires souscrits.

LE NOMBRE TOTAL D’IMMEUBLES HYPOTHÉQUÉS DIMINUE DE 24,3 %.

Selon les données de l’organisme statistique, le nombre de prêts hypothécaires sur les propriétés rurales et urbaines (ces dernières comprennent les logements) a diminué de 24,3 % en août par rapport au même mois en 2022, pour atteindre un total de 36 320 prêts.

Le capital des prêts hypothécaires accordés a diminué de 10,2 % au huitième mois de l’année, pour atteindre 6 664,6 millions d’euros, tandis que le montant moyen des hypothèques constituées sur le nombre total de propriétés a augmenté de 18,7 % et s’est élevé à 183 498 euros.

LES HYPOTHÈQUES QUI CHANGENT LES CONDITIONS AUGMENTENT

En août dernier, 10 474 prêts hypothécaires ont changé de conditions, un chiffre en hausse de 4,5 % par rapport au même mois de 2022.

En ce qui concerne le type de changement de conditions, il y a eu 8 270 novations (ou modifications faites avec la même institution financière), avec une augmentation annuelle de 4,1 %.

Le nombre d’opérations qui ont changé d’entité (subrogations au créancier) a été de 1 853, soit 32 % de plus qu’en août 2022. Dans 351 hypothèques, le détenteur du bien hypothéqué a changé (subrogations au débiteur), soit 47,5 % de moins qu’un an plus tôt.

A lire aussi  M. de Guindos prévoit que la baisse de l'inflation "ne sera pas aussi intense" et anticipe une stagnation économique.

Sur les 10 474 hypothèques dont les conditions ont été modifiées, 38 % sont dues à des changements de taux d’intérêt. Après le changement des conditions, le pourcentage des hypothèques à taux fixe a augmenté de 11,8% à 35,6%, tandis que celui des hypothèques à taux variable a diminué de 87,2% à 63,6%.

L’Euribor est le taux auquel se réfère le plus grand pourcentage de prêts hypothécaires à taux variable, tant avant le changement (83,6 %) qu’après (61,8 %).

Après le changement de conditions, le taux d’intérêt moyen des prêts hypothécaires à taux variable a augmenté de 0,3 point, tandis que celui des prêts hypothécaires à taux fixe a augmenté de quatre dixièmes de point.

Auteur/autrice