Les ventes nettes de Dia ont augmenté de 3 % au cours des neuf premiers mois, avec une hausse de 3,4 % en Espagne malgré la réduction du nombre de magasins.

Poursuite de l’évaluation des options stratégiques pour la vente de Clarel

MADRID, 25 (CALPA PARIS)

Dia a augmenté ses ventes nettes de 3 % au cours des neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période l’année dernière, à 4 641,6 millions d’euros, en excluant la vente de magasins due au transfert d’établissements à Alcampo en Espagne, la vente de l’affaire Clarel et Dia Portugal, selon le rapport de la chaîne de supermarchés à la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV) ce mercredi.

En Espagne, Dia a enregistré une croissance de 3,4 % de ses ventes nettes au cours des neuf premiers mois de l’année, à 3 379,9 millions d’euros, malgré une réduction de 9,3 % du réseau de magasins par rapport à la même période en 2022.

Dia Portugal, quant à lui, a enregistré une augmentation de 3,5% de ses ventes nettes jusqu’en septembre, à 458 millions d’euros, avec une réduction du réseau de magasins de 2,1%, tandis que les ventes nettes en Argentine ont chuté de 4,2% entre janvier et septembre, à 1 078,4 millions d’euros.

Au Brésil, la société a enregistré des ventes nettes de 547,5 millions d’euros jusqu’en septembre, soit 18,2 % de moins qu’au cours de la même période de l’année dernière, car elle continue d’être affectée par un marché qui  » perd du volume dans tous les formats « , a précisé Dia.

Par ailleurs, les ventes brutes sous la bannière du groupe ont augmenté de 15,5 % au cours des neuf premiers mois de l’année, pour atteindre 5 665,8 millions d’euros, avec une augmentation de 10,6 % en Espagne, pour atteindre 3 610,3 millions d’euros.

A lire aussi  Selon Tinsa, le nombre de logements en Espagne a augmenté de 4,6 % en juin, en glissement annuel.

Au troisième trimestre de l’année, les ventes nettes de Dia ont baissé de 3,7 % à 1 626,6 millions d’euros, en raison de l’impact de la dévaluation du peso en Argentine, « partiellement compensé par la solide performance de l’Espagne », a déclaré le groupe.

Les ventes comparables du groupe ont augmenté de 3,1 % au troisième trimestre, avec une croissance sur tous les marchés à l’exception du Brésil (-18,4 %), tandis que sur les neuf premiers mois de l’année, elles ont augmenté globalement de 4,5 %, les marchés argentin et brésilien ayant connu une baisse de 0,1 % et de 11,9 %, respectivement.

Le PDG mondial du groupe Dia, Martín Tolcachir, a souligné que l’activité en Espagne  » progresse à un bon rythme, consolidant les fruits de la nouvelle proposition de valeur et enregistrant une croissance positive des ventes brutes, nettes et comparables « .

Il a également ajouté que la force du marché espagnol a compensé une partie de l’impact négatif de la monnaie argentine, dont la performance opérationnelle est « très positive » dans un contexte macroéconomique complexe.

2 808 MAGASINS FONCTIONNENT SELON LE NOUVEAU MODÈLE

La chaîne de supermarchés a indiqué que sur les 3 968 magasins du groupe à la fin du troisième trimestre, à l’exclusion des 1 010 magasins Clarel et des 459 magasins de Dia Portugal, 2 808 fonctionnaient déjà selon le nouveau modèle. Plus précisément, 71 % du réseau est dirigé par les marchés espagnol et argentin.

Dia a souligné que jusqu’au mois de septembre, 58 magasins ont été rénovés et 28 ont été ouverts. De même, par pays, la société a rappelé que l’Espagne compte 1 971 magasins fonctionnant selon le nouveau modèle (85 % du total), l’Argentine 822 (79 % du total) et le Brésil 15 (3 % du total),  » tous affichant une performance positive et durable dans un environnement difficile comme celui d’aujourd’hui « .

A lire aussi  L'Argentine introduit une série de mesures d'allègement fiscal pour les indépendants, les PME et les petits contribuables

D’autre part, la compagnie a assuré que le nombre de « tickets » maintient une tendance positive, avec une augmentation de 6,1% entre janvier et septembre au niveau du groupe, avec une réduction du montant du panier moyen de 1,3%.

CONTINUE D’ÉVALUER LES « OPTIONS STRATÉGIQUES » POUR LA VENTE DE CLAREL

En ce qui concerne la transaction Clarel, le 1er août 2023, la société a informé la CNMV que, toutes les conditions préalables n’ayant pas été remplies, conformément aux dispositions de l’accord d’achat et de vente de la transaction, l’accord a été résilié. Plus précisément, Dia a assuré qu’elle « continue d’évaluer les options stratégiques pour la vente de Clarel ».

Enfin, Dia a conclu un accord avec le groupe Auchan (Alcampo) pour la vente de ses activités au Portugal pour 155 millions d’euros, ce qui signifie le désinvestissement total de la chaîne de supermarchés sur le territoire portugais.

Auteur/autrice