L’Espagne s’écarte de la détérioration de la confiance économique dans l’UE et la zone euro, selon Bruxelles

MADRID, 30 août (CALPA PARIS) –

La confiance économique dans la zone euro et l’Union européenne s’est à nouveau dégradée en août, selon l’indicateur du climat économique (ESI) élaboré par la Commission européenne, qui souligne le rebond enregistré toutefois en Espagne, qui a connu la meilleure évolution des données parmi les grandes économies de l’UE-27.

« Parmi les plus grandes économies de l’UE, l’ESI s’est détérioré en France (-2,5), en Allemagne (-2,4) et en Italie (-1,1), tandis qu’il s’est amélioré en Espagne.
Espagne (+1,5) et en Pologne (+1,2). La confiance aux Pays-Bas est restée globalement inchangée (+0,2),’ explique la Commission.

Dans le cas de l’Espagne, l’indicateur de confiance économique a rebondi en août pour atteindre 102,4 points, contre 100,9 le mois précédent, soit son meilleur résultat depuis avril et la plus forte augmentation mensuelle parmi les principales économies de l’UE.

Ce rebond reflète l’amélioration de la confiance dans le secteur des services, avec une lecture de 15,4 points en août, la plus élevée depuis juin 2022, ainsi qu’une plus grande confiance dans l’industrie, avec une lecture de -6,5 points, en hausse par rapport à -9,6 en juillet.

En revanche, la confiance s’est dégradée chez les consommateurs, avec une valeur de -14,8, contre -11,6 en juillet, ainsi que dans le commerce de détail, avec une valeur de 1,7, contre 7 points, et dans la construction, avec une valeur de 0,9 contre 13,5.

Dans l’ensemble de l’UE, la confiance économique a baissé en août pour le septième mois consécutif, l’ESI se situant à 92,9 points, en baisse par rapport aux 93,5 points de juillet, tandis que le chiffre de la zone euro a baissé pour le quatrième mois consécutif, à 93,3 points par rapport aux 94,5 points du mois précédent.

A lire aussi  Les compagnies aériennes américaines vont doubler leurs vols vers la Chine en raison de l'assouplissement des restrictions liées à la pandémie

Dans le cas de la zone euro, la baisse de l’indicateur de confiance économique reflète la détérioration observée dans l’industrie, ainsi que dans les services et parmi les consommateurs, le commerce de détail et la construction.

Auteur/autrice