L’Ibex 35 clôture avec un gain de 0,1 % et reste à 8 900, stimulé par Santander (+2,35 %).

MADRID, 25 oct. (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a finalement réussi à clôturer en positif, avec une légère progression de 0,10 %, ce qui lui a permis de se situer à 8 984,8 points, au cours d’une journée marquée par l’incertitude quant aux conséquences du conflit entre Israël et le Hamas, ainsi que par la publication des résultats d’activité en Espagne d’entités telles que Banco Santander.

La banque présidée par Ana Botín a occupé le devant de la scène avec la présentation de ses comptes pour les neuf premiers mois de l’année, avec un bénéfice attribuable record de 8 143 millions d’euros, soit 11 % de plus en euros courants (13 % de plus en euros constants) par rapport à la même période de l’année précédente, grâce à la forte croissance des revenus, en particulier en Europe et au Mexique, qui a permis de neutraliser l’augmentation des provisions.

Santander a clôturé la séance avec une hausse de 2,35 %, suivie par Enagás (+1,45 %), Acerinox (+1,34 %), Iberdrola (+1,15 %), Meliá (+1,06 %) et Sabadell (+1,02 %). En revanche, les plus fortes baisses ont été enregistrées par Grifols (-3,36%), Colonial (-3%), Acciona Energía (-2,33%), Telefónica (-2,22%) et Acciona (-2,11%).

Mercredi, on a également appris que les prix industriels ont baissé de 8,6 % en septembre par rapport au même mois en 2022, un taux supérieur de près de 1,5 point à celui enregistré en août, lorsque la plus forte baisse depuis 1976 a été enregistrée, comme l’a rapporté mercredi l’Institut national de la statistique (INE). Par ailleurs, l’indice Ifo de confiance des entreprises allemandes pour le mois d’octobre s’est amélioré plus que prévu.

A lire aussi  La compagnie pétrolière Pemex réduit son bénéfice de 98,5 % pour l'année se terminant en septembre, après avoir gagné 156 millions d'euros.

Les principales bourses européennes ont également clôturé en territoire positif, en hausse de 0,33% à Londres, 0,31% à Paris et 0,08% à Francfort. Seule Milan a reculé de 0,52% à la clôture.

Dans le même temps, le prix du baril de Brent, référence pour le Vieux Continent, s’est établi à 88,44 dollars, en hausse de 0,37%, tandis que le Texas est resté stable à 83,82 dollars, tous deux affectés par l’escalade des tensions au Moyen-Orient après la guerre ouverte entre le Hamas et Israël, ainsi que par la situation en Iran, en plus des pressions liées au conflit en Ukraine et à la réduction de l’offre de la Russie et de l’Arabie Saoudite.

Sur le marché des devises, l’euro s’est déprécié de 0,01 % par rapport au dollar, à 1,0589 « billet vert », tandis que la prime de risque espagnole a oscillé autour de 112 points de base, le taux d’intérêt exigé sur l’obligation à 10 ans s’établissant à 3,993 % après avoir ajouté six points de base.

Auteur/autrice