L’Ibex 35 perd 0,1 % mais se maintient confortablement à 9 300 points

MADRID, 7 août (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a terminé la première séance de la semaine avec une baisse de 0,1%, à 9.358,6 points, après avoir évolué sous les 9.300 points en milieu de séance, et au cours d’une journée où les indices européens ont réussi à modérer leurs pertes en fin de séance, motivés par l’ouverture haussière de Wall Street (le Dow Jones a progressé de près de 1% à la clôture en Europe).

Lundi, dans une journée de transition pour les marchés, on a appris que la production industrielle allemande a enregistré une baisse de 1,5% en juin par rapport au mois précédent, où elle avait baissé de 0,1%, tandis que par rapport au sixième mois de 2022, elle a connu une baisse de 1,7%, selon l’Office fédéral de la statistique (Destatis).

Il a également été publié que la confiance des investisseurs dans la zone euro (élaborée par Sentix) s’est améliorée en août alors que l’on s’attendait à ce qu’elle se détériore, bien qu’elle soit toujours en territoire négatif.

Les investisseurs attendent donc les données sur l’inflation prévues plus tard dans la semaine pour trois des principales économies européennes, l’Allemagne, la France et l’Espagne, à la recherche d’indices sur la direction que pourrait prendre la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Dans ce contexte, le titre le plus haussier à la clôture de la séance était Fluidra (+2,34%), devant Caixabank (+1,42%), Bankinter (+1,06%), Banco Sabadell (+0,69%) et BBVA (+0,64%).

À l’inverse, Acciona est le titre le moins performant de l’Ibex 35, en baisse de 1,93 %, devant Solaria Energía (-1,86 %), Inditex (-1,37 %), Acciona Energía (-1,3 %), Grifols (-1,23 %) et ArcelorMittal (-0,83 %).

A lire aussi  Intrum achète 100 % de Haya Real Estate pour 140 millions d'euros

Parmi les principaux indices boursiers européens, Paris a réussi à échapper aux prises de bénéfices au dernier moment et a enregistré une légère hausse de 0,06%, tandis que Francfort a perdu 0,01%, Londres 0,13% et Milan 0,14%.

Sur le marché des matières premières, à la clôture sur le Vieux Continent, le baril de Brent s’échangeait à 85,41 dollars, en baisse de 0,95% ; tandis que le West Texas Intermediate (WTI) s’établissait à 81,98 dollars, en baisse de 1,03%.

D’autre part, le rendement des obligations espagnoles à 10 ans a clôturé à 3,63% après avoir gagné près de cinq points de base. Ainsi, la prime de risque des obligations espagnoles par rapport à leurs homologues allemandes s’élève à 103,4 points.

Sur le marché des devises, dans le même temps, l’euro s’est déprécié de 0,05% par rapport au « billet vert », s’établissant à un taux de change de marché de 1,1 dollar pour chaque unité de la monnaie européenne.

Auteur/autrice