L’Ibex 35 s’ouvre sur une hausse de près de 0,5 % et reconquiert la barre des 9 300 points.

MADRID, 22 août (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a débuté la séance de mardi avec une hausse de 0,49%, ce qui a permis au sélectif de regagner les 9.300 points après avoir échoué à maintenir ce niveau hier, bien qu’il l’ait atteint à certains moments de la séance.

Dans le sillage des bourses asiatiques, qui évoluent en territoire positif aujourd’hui, la bourse de Madrid a atteint les 9 307 points, dans une journée où les investisseurs attendent la publication de diverses données macroéconomiques, telles que le compte courant de la zone euro et la vente de maisons d’occasion aux États-Unis.

Mais le grand événement de cette semaine sera le sommet des banquiers centraux à Jackson Hole, qui débute jeudi et dont le point d’orgue sera les discours de la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, et du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, prévus vendredi.

En attendant l’issue du sommet, les principales places boursières européennes se sont mises de la partie et ont ouvert la journée de mardi en hausse. Milan a ouvert le bal avec une hausse de 0,54%, tandis que Francfort a progressé de près de 0,5% et Paris de 0,4%. Londres, quant à elle, était en hausse de 0,2 %.

Au début de la séance de mardi, à 9h06, la plupart des valeurs de l’Ibex 35 évoluaient en territoire positif. Seuls Repsol et Indra ont enregistré des pertes de 0,18% et 0,08%, respectivement.

À l’autre bout du spectre, Fluidra (+1,68 %), Merlin (+1,42 %), Solaria (+1,28 %), Colonial (+1,07 %) et Aena (+0,98 %) ont été les plus fortes hausses.

A lire aussi  Cementos Molins soumettra à son assemblée générale la possibilité d'une cotation sur le marché continu.

A l’ouverture de la bourse, le prix du baril de Brent, référence pour le Vieux Continent, reculait de 0,14% à 84,33 dollars, tandis que le brut texan s’établissait à 80,02 dollars, en baisse de 0,11%.

Sur le marché des devises, l’euro face au dollar est remonté à 1,0919 « billet vert », tandis que sur le marché de la dette, le taux d’intérêt exigé sur l’obligation espagnole à 10 ans s’est détendu à 3,740%.

Auteur/autrice