La zone euro termine le premier semestre de l’année avec un excédent après avoir réduit les importations russes et chinoises

MADRID, 17 août (CALPA PARIS) –

La zone euro a affiché un solde positif de 5,3 milliards d’euros dans sa balance commerciale au premier semestre 2023, contre un déficit de 151,8 milliards d’euros au cours de la même période l’année dernière, selon les données de l’office européen des statistiques, Eurostat.

Au cours des six premiers mois de l’année, les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde ont totalisé 1 434 000 milliards d’euros, en hausse de 3,2 % par rapport à la même période en 2022, tandis que les importations ont diminué de 7,3 % pour atteindre 1 429 000 milliards d’euros.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, les exportations de biens au premier semestre se sont élevées à 1 286 000 milliards d’euros, en hausse de 3,9 %, tandis que les importations ont baissé de 10,4 %, à 1 290 000 milliards d’euros, entraînant un déficit de 4,2 milliards d’euros, inférieur de 98 % au solde négatif de 201,3 milliards d’euros affiché au premier semestre 2022.

Entre janvier et juin 2023, les États-Unis sont le principal partenaire commercial de l’UE, avec 246,2 milliards d’exportations (-0,3 %) et 172,5 milliards d’importations (+2,7 %), soit un excédent pour l’UE de 73,7 milliards au premier semestre, en baisse de 6,8 %.

En ce qui concerne la Chine, les exportations de l’UE au premier semestre se sont élevées à 113,7 milliards (+1,2%) et les achats auprès du géant asiatique ont atteint 262,4 milliards (-13%), réduisant le déficit commercial avec la Chine à 148,7 milliards, en baisse de 21,4%.

A lire aussi  Les travailleurs de H&M appellent à de nouveaux rassemblements et à de nouvelles grèves pour réclamer de meilleurs salaires en Espagne

De même, le changement le plus significatif peut être observé dans les relations commerciales de l’UE avec la Russie, après que les exportations de l’UE au premier semestre de l’année aient atteint 20,5 milliards d’euros (-31%) et que les achats à la Russie aient été limités à 29,3 milliards (-76%).

Le déficit commercial de l’UE avec la Russie s’est donc réduit au cours du premier semestre de l’année pour atteindre 8,7 milliards d’euros, soit plus de 90 % de moins que la balance commerciale négative du premier semestre de l’année dernière.

Auteur/autrice