L’Ibex clôture la semaine avec une hausse de 1 % et s’accroche à 9 300 points en attendant les réunions de la BCE et de la Fed.

MADRID, 9 juin (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a clôturé la semaine en hausse de 1% à 9 309,7 points, les investisseurs attendant les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE) sur les taux d’intérêt la semaine prochaine.

Par rapport à jeudi, l’indice de référence a baissé de 0,31% et est resté éloigné du niveau de plus de 9 400 points qu’il a atteint pendant une partie de la session d’hier.

« Les investisseurs restent confiants dans le fait que la prochaine récession sera de courte durée et, à court terme, ils comptent sur la fin des hausses de taux d’intérêt. Cependant, il est encore trop tôt pour évaluer les effets négatifs des hausses de taux rapides et vigoureuses que les banques centrales ont effectuées ces derniers mois », a expliqué Joaquín Robles, analyste chez XTB.

La principale référence de la journée a été l’IPC en Chine, dont le taux en glissement annuel s’est établi à 0,2 %, ce qui représente une augmentation d’un dixième de point de pourcentage par rapport à la hausse des prix de 0,1 % en avril.

Ainsi, Acciona Energías Renovables a mené les hausses (+2,22%), devant Solaria (+2,07%), Meliá (+1,77%), Rovi (+1,16%), IAG (+0,97%), Acciona (+0,82%) et Sacyr (+0,60%).

En revanche, Cellnex (-1,93%), CaixaBank (-1,34%), BBVA (-1,15%), Unicaja (-0,86%), Banco Santander (-0,79%) et Indra Sistemas (-0,70%).

Les autres marchés européens ont également clôturé la journée en territoire négatif. Le DAX allemand a baissé de 0,25%, le CAC 40 français de 0,12% et le FTSE MIB italien de 0,41%. Le FTSE 100 britannique était en baisse de 0,49%.

A lire aussi  L'industrie réduit ses ventes de 8,1 % en avril, mettant fin à plus de deux années de hausse

A la clôture de la séance européenne, le Brent était en hausse de 0,50% à 76,35 dollars, tandis que le West Texas Intermediate était en hausse de 0,31% à 71,51 dollars.

Sur le marché de la dette, le rendement de l’obligation espagnole à 10 ans a clôturé la journée à 3,361%, contre 3,404% à la clôture jeudi. En conséquence, la prime de risque par rapport aux obligations allemandes a diminué de deux points à 98,2 points de base.

Sur le marché des changes, l’euro a perdu 0,31% par rapport au dollar, atteignant un taux de change de 1,075 « billets verts » pour chaque unité de la monnaie européenne.

Auteur/autrice