L’Ibex perd 0,07 % à la mi-séance, s’éloignant de la barre des 9 500 points.


779264.1.260.149.20230619123239


Façade du Palais de la Bolsa de Madrid, le 1er juin 2023, à Madrid (Espagne). L’Ibex 35 a commencé la première séance du mois de juin avec une hausse de 0,84%, ce qui a conduit le sélectif à reconquérir les 9.100 points, après que la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Bourse de Madrid, l’Institut de la Bourse de Madrid, l’Institut de la Bourse de Madrid et l’Institut de la Bourse de Madrid, l’Institut de la Bourse de Madrid. – Marta Fernández Jara – Europa Press

MADRID, 19 juin (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a perdu 0,07% à 9.488,6 points par rapport aux 9.500 points atteints vendredi à la mi-séance de lundi, un jour où les investisseurs ne comptent pas sur la référence des États-Unis, dont les marchés boursiers sont fermés pour la célébration du Juneteenth (Jour de la Libération).

Le marché attend donc les données attendues pour le reste de la semaine. Plus précisément, les données sur l’inflation au Royaume-Uni seront publiées mercredi, tandis que jeudi verra les décisions de politique monétaire de la Banque d’Angleterre et de la Banque nationale suisse, tandis que vendredi apportera les données sur l’activité privée de la zone euro de l’indice des directeurs d’achat (PMI).

Dans ce contexte, les plus fortes hausses dans le sélectif à 12.00 heures étaient Telefónica (+2,07%), Grifols (+1,86%), Aena (+0,91%), Banco Sabadell (+0,73%) et Unicaja (+0,42%), tandis que d’autre part, avec les plus fortes baisses, étaient ACS (-1,58%), Rovi (-1,33%), Logista (-1,31%), Inditex (-1,22%) et ArcelorMittal (-0,78%).

A lire aussi  Sumar demande la suppression des vols intérieurs et la mise en place d'une alternative ferroviaire à moins de 3 heures de route.

Les données négatives ont été similaires pour le reste des marchés européens, avec une baisse de 0,54% pour Francfort, de 0,43% pour Paris, de 0,09% pour Milan et de 0,33% pour Londres.

Sur le marché des matières premières, le pétrole brut Brent était en baisse de 0,21% à 76,44 dollars le baril, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) était en baisse de 0,40% à 71,49 dollars le baril.

Le rendement des obligations espagnoles à 10 ans s’élevait à 3,413% lundi à la mi-séance, contre 3,386% vendredi à la clôture. La prime de risque a ainsi augmenté de sept dixièmes de point pour atteindre 91,9 points de base.

Sur le marché des changes, l’euro s’est déprécié de 0,20 % face au dollar, atteignant 1,0914 « billets verts » pour chaque unité de la monnaie européenne.

Auteur/autrice