L’IPC augmente de neuf dixièmes en septembre, à 3,5%, en raison de l’électricité et de l’essence, mais le taux sous-jacent se modère à 5,8%.

MADRID, 28 sept. (CALPA PARIS) –

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,2 % en septembre par rapport au mois précédent et a augmenté son taux annuel de neuf dixièmes pour atteindre 3,5 %, sa valeur la plus élevée depuis avril dernier, en raison de la hausse des prix de l’électricité et des carburants.

Avec la hausse de septembre, l’inflation a augmenté pendant trois mois consécutifs, après avoir augmenté de quatre et trois dixièmes de point de pourcentage respectivement en juillet et en août, selon les données avancées publiées jeudi par l’Institut national de la statistique (INE).

Ainsi, le taux de l’IPC en glissement annuel est à nouveau supérieur à 3 % après trois mois en dessous de ce niveau et se trouve à son niveau le plus élevé depuis avril dernier, lorsqu’il avait atteint 4,1 %.

Les statistiques ont attribué la hausse de l’IPC en septembre à l’augmentation des prix de l’électricité, par rapport à la baisse qu’ils avaient connue un an plus tôt, et, dans une moindre mesure, à l’augmentation des prix des carburants, contrairement à la baisse des prix enregistrée en septembre 2022.

Le ministère de l’Économie et de la Transformation numérique a souligné que les données de l’IPC de septembre  » reflètent l’effet de base des prix de l’électricité et, dans une moindre mesure, des prix des combustibles « , tout en soulignant que  » l’Espagne figure depuis plus d’un an parmi les pays ayant l’inflation la plus faible et la croissance la plus élevée de la zone euro « .

A lire aussi  Le prix de l'électricité baisse de 2,7 % jeudi, à 118,6 euros/MWh.

L’INE inclut dans les données préliminaires de l’IPC une estimation de l’inflation de base (sans les produits alimentaires non transformés ni les produits énergétiques), qui en septembre a diminué de trois dixièmes pour atteindre 5,8 %, un taux supérieur de 2,3 points à celui de l’IPC général et le plus bas depuis juin 2022, lorsqu’il s’élevait à 5,5 %.

À cet égard, le Département, dirigé par Nadia Calviño, a souligné dans un communiqué que les mesures de politique économique adoptées par le gouvernement « favorisent la compétitivité des entreprises espagnoles, le gain de parts de marché et l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires ».

L’IPC AUGMENTE DE 0,2% SUR LE MOIS

En termes mensuels (septembre sur août), l’IPC a enregistré une hausse de 0,2 %, soit trois dixièmes de point de pourcentage de moins que la hausse du mois précédent. Avec cette hausse, l’inflation a augmenté pendant quatre mois consécutifs.

Au neuvième mois de 2023, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) a placé son taux interannuel à 3,2 %, soit huit dixièmes de plus que le taux enregistré le mois précédent.

La variation mensuelle estimée de l’IPCH était de 0,6 %.

L’INE publiera les données définitives de l’IPC pour septembre le 13 octobre.

Auteur/autrice