L’OCU demande à PSA d’indemniser les propriétaires de véhicules diesel équipés du système AdBlue en Espagne également

MADRID, 27 oct. (CALPA PARIS) –

L’Organisation des consommateurs et des utilisateurs (OCU) a demandé au constructeur automobile PSA de traiter tous les consommateurs européens sur un pied d’égalité et d’étendre à l’Espagne l’accord conclu en Italie pour indemniser les propriétaires de véhicules diesel équipés d’un système AdBlue défectueux.

L’autorité italienne de la concurrence a conclu un accord avec PSA sur l’AdBlue, en vertu duquel le constructeur automobile s’est engagé à indemniser les propriétaires de véhicules diesel équipés d’un système AdBlue défectueux.

En mai, l’OCU a déposé une plainte auprès de la Direction générale de la consommation pour enquêter sur cette affaire, mais n’a pas encore reçu de réponse.

Ces dernières années, le système AdBlue est devenu obligatoire dans les véhicules diesel pour réduire les émissions d’oxyde d’azote et répondre aux normes Euro 6.

Les voitures diesel vendues à partir de 2018 sont équipées d’un réservoir spécial qui doit être rempli de liquide AdBlue tous les 10 000 à 15 000 kilomètres. Le conducteur est alerté environ 2 000 km avant que le réservoir ne soit vide. De cette manière, l’ordinateur de bord informe que la voiture ne peut pas démarrer si le réservoir d’AdBlue n’est pas rempli à temps.

Malheureusement, de nombreux consommateurs ont constaté que leur ordinateur de bord les avertissait à plusieurs reprises, à tort, que la voiture devait être réparée avant de pouvoir être utilisée. La solution proposée consiste à remplacer le réservoir d’AdBlue, une réparation qui peut coûter jusqu’à 1 200 euros, aux frais du propriétaire. Un autre inconvénient est que les pièces de rechange ne sont souvent pas disponibles et que les délais de livraison sont très imprécis. Les consommateurs risquent donc de se retrouver sans véhicule pendant plusieurs semaines.

A lire aussi  La Russie lève sous conditions l'interdiction d'exporter du diesel

En mai dernier, l’OCU a lancé une campagne d’information et de défense des personnes concernées, à laquelle plus de 3 500 consommateurs ont répondu.

Début octobre, l’autorité italienne de la concurrence est parvenue à un accord avec le groupe PSA, qui a accepté de verser une compensation pouvant aller jusqu’à 100 % du coût des pièces de rechange pour le système AdBlue, en fonction de l’âge et du kilométrage du véhicule. Mais ce n’est pas le cas en Espagne, où le constructeur nie tout défaut dans ses discussions avec l’OCU par l’intermédiaire d’Euroconsumers.

L’OCU considère donc cette discrimination comme « inacceptable ». Le problème est le même pour une grande partie des véhicules diesel du Groupe PSA, selon l’organisation, qui estime que les propriétaires lésés par son système AdBlue devraient pouvoir recevoir la même compensation, qu’ils soient espagnols ou italiens.

L’OCU et les autres organisations d’euroconsommateurs ont demandé au groupe PSA d’étendre cet accord aux consommateurs espagnols, belges et portugais.

Auteur/autrice