Naturgy accélère son objectif d’Ebitda pour 2023 et le porte à plus de 5 400 millions d’euros.

MADRID, 24 oct. (CALPA PARIS) –

Naturgy a revu à la hausse ses estimations pour l’année 2023 et prévoit un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de plus de 5 400 millions d’euros, a informé la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

L’entreprise énergétique présidée par Francisco Reynés améliore ainsi d’environ 8 % ses prévisions précédentes pour cette année, qui plaçaient son objectif d’Ebitda pour 2023 à plus de 5 000 millions d’euros. Jusqu’en septembre, l’Ebitda du groupe, qui ne présente que les résultats semestriels et annuels, s’élevait à 4,3 milliards d’euros.

L’entreprise a indiqué que cette révision de ses objectifs est basée sur le scénario énergétique actuel. Elle vise cette croissance de l’Ebitda à la fin de cette année, ainsi qu’une accélération des investissements à environ 3.000 millions d’euros, contre 1.900 millions d’euros en 2022. A la fin du mois de septembre, l’effort d’investissement de l’entreprise dans les Réseaux et les Renouvelables avait déjà atteint le même chiffre que sur l’ensemble de l’année dernière.

Par ailleurs, l’objectif d’endettement net de l’énergéticien est d’environ 12 500 millions d’euros à la fin de cette année, soit environ 2,3 fois le ratio de l’endettement net par rapport à l’EBITDA.

En ce qui concerne la distribution des dividendes – Criteria, la société holding de La Caixa, qui est le principal actionnaire avec 26,7 % du capital, et les fonds CVC (20,7 %), GIP (20,6 %) et IFM (14,5 %) sont ses principaux actionnaires – elle réitère l’objectif d’un plancher de 1,4 euro par action, qu’elle avait fixé l’été dernier.

DIVIDENDE DE 0,5 EUROS LE 7 NOVEMBRE.

Dans cette  » feuille de route  » de la rémunération de ses actionnaires, le conseil d’administration de Naturgy a approuvé un acompte sur dividende de 0,5 euro par action au titre de l’exercice 2023, qui sera mis en paiement le 7 novembre.

A lire aussi  La CNMC constate que les supermarchés ont répercuté le remboursement de la TVA sur les produits alimentaires de base sur les prix finaux.

Le dividende du groupe est versé en trois tranches, avec un premier versement de 0,5 euro au premier semestre, qui a eu lieu en août, un autre de 0,5 euro au troisième trimestre et un autre de 0,4 euro après l’assemblée générale des actionnaires.

En juillet dernier, Naturgy avait déjà lancé une revue stratégique à l’horizon 2025 après avoir dépassé en 2022 tous les objectifs engagés dans son plan stratégique 2018-2022.

Dans cette mise à jour, elle prévoyait de dépasser les 5 000 millions d’euros d’Ebitda et d’atteindre un bénéfice net de 1 800 millions d’euros. Parallèlement, les investissements pour la période quinquennale 2021-2025 s’élevaient à 13,2 milliards d’euros, ce qui impliquait une augmentation de plus de 5 milliards d’euros des dépenses d’investissement par rapport à la période stratégique précédente. L’entreprise estime également qu’elle terminera l’année 2025 avec une dette nette de 16 000 millions d’euros, soit 1 000 millions d’euros de moins que la prévision précédente.

JON GANUZA, RESPONSABLE DE L’APPROVISIONNEMENT ET DES MARCHÉS DE GROS.

En outre, Naturgy a également annoncé que son conseil d’administration avait accepté de nommer Jon Ganuza Fernández de Arroyabe au poste de directeur des achats et des marchés de gros, à la suite du départ volontaire du précédent directeur, Antoni Basolas Tena.

Le conseil d’administration a expressément remercié M. Basolas pour ses 18 années de dévouement au groupe.

Auteur/autrice