Navantia analyse les « sites stratégiques possibles » compte tenu des prévisions de croissance de l’énergie éolienne en mer.

FERROL, le 19 mai (CALPA PARIS) –

L’entreprise navale publique Navantia analyse « d’éventuelles implantations stratégiques » compte tenu des prévisions de croissance du secteur de l’énergie éolienne offshore. Ces installations viendraient compléter ses centres de fabrication et d’assemblage actuels de Fene (La Corogne) et de Puerto Real (Cadix).

Des sources de l’entreprise publique consultées par Europa Press ont précisé que les prévisions de « croissance exponentielle de l’énergie éolienne offshore en Europe en général et en Espagne, et les besoins découlant de l’augmentation de la taille des composants des futurs parcs éoliens », sont à l’origine de l’étude de nouveaux sites pour l’assemblage final des composants.

L’entreprise, qui appartient à la Sociedad Estatal de Participaciones Industriales (SEPI), a ainsi voulu répondre à certaines déclarations politiques qui considéraient comme acquis un transfert de l’entreprise publique vers le port extérieur de La Corogne, plus précisément à Punta Langosteira.

Des sources consultées ont assuré qu' »une fois qu’elles s’intégreront dans les plans d’affaires de l’entreprise, et si les concessions définitives sont obtenues », elles « seront exploitées au cas par cas par Navantia et ses partenaires et collaborateurs actuels dans ce secteur, contribuant ainsi à augmenter la capacité nationale de fabrication de composants pour les parcs éoliens en mer ».

Auteur/autrice

A lire aussi  La Chine abaisse ses taux hypothécaires pour la première fois depuis l'été afin de relancer la reprise