Près de 100 % des services de l’administration publique espagnole sont disponibles sur le web.

MADRID, 28 sept. (CALPA PARIS) –

98 % des services de l’administration publique espagnole sont disponibles en ligne, ce qui représente une amélioration de trois points de pourcentage par rapport à 2022, selon la vingtième édition de l’étude eGovernment Benchmark de Capgemini, commandée par la Commission européenne (CE), qui place l’Espagne au-dessus de la moyenne européenne (90 %).

Concrètement, 92 % ont une interface adaptée à la version mobile et 100 % ont des fonctions interactives pour fournir à l’utilisateur de l’assistance, de l’aide et de l’information.

Neuf utilisateurs espagnols sur dix (92 %) utilisent les services en ligne de l’administration publique pour effectuer des démarches administratives, fiscales et d’assurance, tandis que 84 % d’entre eux utilisent le format web pour demander des allocations de chômage, chercher un emploi ou participer à des programmes de formation.

Les principales raisons comprennent également l’obtention de permis de stationnement, le paiement des taxes routières et même la vente ou l’achat d’une voiture (81 %).

En outre, 67 % des portails du secteur public espagnol indiquent si les données personnelles des utilisateurs ont été consultées, contre 56 % en moyenne dans l’Union européenne (UE).

L’étude montre également que le secteur public est très avancé en matière d’identification électronique (eID), puisque 84 % de ses services en ligne proposent ce type de connexion, alors que la moyenne européenne est de 70 %.

73% DES TRANSACTIONS SONT DISPONIBLES DANS D’AUTRES PAYS DE L’UE

73 % des procédures publiques espagnoles sont disponibles en ligne pour les utilisateurs d’autres pays de l’UE, ce qui place l’Espagne « bien au-dessus » de la moyenne des pays européens (49 %).

A lire aussi  Le bénéfice d'AMD a chuté de 85,6 % pour atteindre 177 millions d'euros au cours des neuf premiers mois de l'année et le chiffre d'affaires des clients a baissé de 8,3 %.

Avec 84 %, le niveau de numérisation de l’administration publique en Espagne est considéré comme moyen à élevé, grâce à des indicateurs tels que la connectivité (84 %) et la transparence (86 %), bien que l’étude révèle que l’administration publique en ligne ne semble pas être aussi répandue dans tout le pays, avec un taux de pénétration de 79 %.

Sur les 27 pays qui composent l’UE, l’Espagne occupe la 12e place dans le classement de la maturité numérique avec 79 %, au-dessus de pays comme la France, l’Italie, l’Allemagne et la moyenne européenne, qui s’élève à 70 %.

84 % DES SERVICES PUBLICS EUROPÉENS SONT NUMÉRISÉS

Huit services publics européens sur dix, soit 84 %, sont désormais en ligne, mais comme le révèle l’étude, les utilisateurs transfrontaliers se heurtent encore à de multiples obstacles.

Marc Reinhardt, responsable du secteur public chez Capgemini, a toutefois souligné qu’en raison des restrictions budgétaires, l’Europe doit unir ses forces pour améliorer encore les services publics en ligne, et que la loi sur l’Europe interopérable pourrait constituer une étape « importante » dans cette direction.

M. Reinhardt a expliqué qu’il serait  » essentiel  » de renforcer les capacités numériques des organes de gouvernance locale et des municipalités afin de les rendre plus efficaces et d’exploiter les données et l’IA dans les services gouvernementaux pour garantir une meilleure expérience aux citoyens.

Auteur/autrice