Redeia gagne 354,3 millions d’euros au premier semestre, soit une baisse de 2,4 %.

MADRID, 26 juil. (CALPA PARIS) –

Redeia a enregistré un bénéfice net de 354,3 millions d’euros au premier semestre, soit une baisse de 2,4 % par rapport à la même période de l’année précédente, a annoncé la société.

Les recettes du groupe auquel appartient Red Eléctrica de España (chiffre d’affaires et résultats des sociétés détenues) se sont élevées à 1 063,9 millions d’euros au cours des six premiers mois de l’année, soit 3,2 % de plus que le chiffre enregistré entre janvier et juin 2022, grâce à la dynamique des activités de diversification.

La légère baisse des revenus de l’activité régulée en Espagne – due à l’application des ajustements de rémunération découlant des arrêtés tarifaires définitifs de 2016 à 2019 – a été largement compensée par la bonne performance des activités de transport d’électricité à l’international.

Ainsi, les revenus de Redinter, la filiale qui gère l’ensemble des activités au Pérou, au Chili et au Brésil, ont augmenté de 21,2% par rapport à ceux enregistrés il y a un an, en raison principalement des mises en service au Chili et au Pérou, des travaux pour le compte de tiers et de l’effet favorable du taux de change. L’incorporation de nouveaux actifs au Brésil et les bons résultats de la coentreprise Transmisora Eléctrica Norte (TEN) au Chili y ont également contribué.

Par ailleurs, la contribution de l’activité télécommunications a augmenté les revenus de 14,7%, grâce à la contribution des filiales satellite et fibre optique.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) du groupe présidé par Beatriz Corredor s’est élevé à 789,3 millions d’euros à la fin du mois de juin, soit 0,6 % de plus qu’à la même période de l’année précédente.

A lire aussi  De los Mozos (Indra) remercie Murtra pour la "confiance" qu'il lui a témoignée en le nommant PDG de l'entreprise.

Les efforts réalisés par Redeia en termes d’efficacité, la bonne tenue du chiffre d’affaires et la contribution des entreprises dans lesquelles Redinter a des participations dans le périmètre de Redinter ont contribué à ce chiffre. Le résultat net d’exploitation (Ebit) a atteint 527,6 millions d’euros, soit une augmentation de 0,7%.

La dette financière nette a clôturé le premier semestre de l’année à 4 312,7 millions d’euros, soit 6,9% de moins que pour la même période de l’année précédente.

Cette diminution est principalement due à l’émission en janvier dernier d’une obligation hybride verte de 500 millions d’euros avec un coupon de 4,625% collectée dans les fonds propres du groupe. La génération d’un flux de trésorerie positif a également contribué à cet indicateur.

En termes de rémunération des actionnaires, Redeia a versé le 3 juillet un dividende final de 0,7273 euros pour l’exercice 2022.

Ainsi, le dividende total versé au titre de cette année s’élève à 1 euro par action, comme envisagé dans le plan stratégique du groupe.

AUGMENTE SES INVESTISSEMENTS DE 51%.

Les investissements du groupe au premier semestre ont dépassé les 413 millions d’euros, soit 51,2 % de plus que pour la même période de l’année précédente. Les investissements liés à la gestion et à l’exploitation des infrastructures électriques nationales ont augmenté, totalisant 353,5 millions d’euros, soit plus de 74% de plus que de janvier à juin de l’année précédente.

La filiale Red Eléctrica a consacré plus de 320 millions d’euros au renforcement et au développement du réseau de transmission, conformément à la planification électrique en vigueur.

Hispasat a également augmenté ses investissements pour le premier semestre 2022 en raison du lancement du satellite Amazonas Nexus qui a eu lieu le 7 février : 38,4 millions d’euros, soit 5,3 millions d’euros de plus que l’année précédente.

A lire aussi  Le nombre de billets de 500 euros continue de diminuer et reste à un niveau historiquement bas de 10,18 millions.

Parallèlement, les investissements en fibre optique sont passés de 2,7 millions d’euros au premier semestre 2022 à 5,3 millions d’euros cette année, en raison de l’avancement du plan d’investissement de Reintel axé sur le renouvellement du plan de fibre optique ferroviaire. A l’international, la filiale Redinter s’est concentrée sur l’achèvement de ses grands projets d’investissement au Chili et au Pérou.

Auteur/autrice