TSMC achète 10 % d’IMS à Intel pour 403 millions ¤ et investira 93 millions ¤ dans l’introduction en bourse d’Arm.

MADRID, Sep 13 (CALPA PARIS) –

Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), l’un des plus grands fabricants de microprocesseurs au monde, a accepté de racheter 10 % de la société autrichienne IMS Nanofabrication à Intel pour un montant de 432,8 millions de dollars (environ 403 millions d’euros), a déclaré la société taïwanaise.

Intel, qui a acheté IMS en 2015, conservera la majorité des parts de la société autrichienne, qui continuera à fonctionner comme une filiale indépendante sous la direction du PDG Elmar Platzgummer.

L’opération devrait être finalisée au quatrième trimestre 2023.

Le conseil d’administration de TSMC a également accepté d’investir 100 millions de dollars (93 millions d’euros) dans la plus grosse introduction en bourse de l’année, celle du concepteur britannique de microprocesseurs Arm, contrôlé à 100 % par le conglomérat japonais SoftBank.

Arm a récemment annoncé une introduction en bourse de 95,5 millions d’American Depositary Shares (ADS), dont le prix se situera entre 47 et 51 dollars (43,9 et 47,7 euros) l’unité, soit une valeur comprise entre 4 489 et 4 871 millions de dollars (4 194 et 4 551 millions d’euros).

Plus précisément, Arm demandera à SoftBank, par l’intermédiaire de Kronos II LLC, de permettre aux actionnaires potentiels d’acheter sept millions d’ADS supplémentaires pour couvrir les sursouscriptions potentielles, le cas échéant, au cours des 30 jours suivant la publication du prospectus final.

Une fois la vente réalisée, Softbank continuera à détenir 90,6 % du capital social ordinaire, qui serait dilué à 89,9 % au maximum dans le cas où les actionnaires utiliseraient l’option d’acquisition d’ADS supplémentaires. Arm serait ainsi valorisée à environ 52 milliards de dollars (48,58 milliards d’euros).

A lire aussi  La banque singulière prendra les mesures juridiques "nécessaires" si UBS ne respecte pas l'accord de non-concurrence.

Arm a déjà demandé à l’opérateur Nasdaq d’être cotée sous le ticker « ARM ».

Auteur/autrice