UBS annule toutes les garanties publiques de liquidité et de couverture des pertes pour l’achat du Credit Suisse

Le gouvernement suisse souligne que les contribuables n’ont pas eu à supporter de pertes

MADRID, 11 août (CALPA PARIS) –

UBS a annoncé vendredi sa décision de « résilier volontairement » toutes les garanties convenues avec le gouvernement suisse dans le cadre de l’acquisition de Credit Suisse, notamment l’accord de protection contre les pertes (Loss Protection Agreement, LPA) de 9 milliards de francs suisses (9,348 milliards d’euros), ainsi que la facilité publique de soutien aux liquidités d’un montant maximal de 100 milliards de francs suisses (103,865 milliards d’euros) conclue avec la Banque nationale suisse (BNS).

En outre, le Crédit Suisse a remboursé intégralement le prêt d’aide à la liquidité d’urgence (ELA+) de 50 milliards de francs suisses (51,932 milliards d’euros) de la banque centrale suisse, reçu par la banque quelques jours avant l’accord avec UBS pour renforcer sa position de liquidité, avec le paiement d’une prime de risque de 476 millions de francs suisses (494 millions d’euros).

« La Confédération n’a pas eu à supporter de pertes découlant de ces garanties », a souligné le gouvernement suisse après l’annonce de la banque de mettre fin à tous les accords de soutien, ajoutant qu’avec la fin de ces garanties, les risques financiers associés ont également cessé de s’appliquer pour la Confédération et les contribuables.

« Dans l’ensemble, la Confédération a obtenu environ 200 millions de francs suisses (208 millions d’euros) pour la garantie de protection contre les pertes et les prêts d’aide à la liquidité avec garantie de défaillance », a déclaré le gouvernement suisse.

À cet égard, UBS a expliqué qu’après avoir examiné tous les actifs couverts par l’accord de couverture des pertes et procédé aux ajustements de juste valeur appropriés, elle a conclu que l’accord n’était plus nécessaire, donnant un avis de résiliation volontaire à compter du 11 août 2023 et pour lequel elle versera au gouvernement 40 millions de francs suisses (41,5 millions d’euros) en guise d’indemnité.

A lire aussi  La demande d'électricité en Espagne diminue de 1,3 % en juillet

De même, après que le Credit Suisse a remboursé tous les prêts dans le cadre du programme public de soutien à la liquidité à la fin du mois de mai et après avoir procédé à un examen approfondi, UBS a décidé de résilier volontairement l’accord avec la Banque nationale suisse à compter du 11 août 2023, notant qu’au 31 juillet, le Credit Suisse avait payé des frais d’un montant total de 214 millions de francs suisses (222 millions d’euros), dont environ 61 millions de francs suisses (63 millions d’euros) à la banque centrale et 153 millions de francs suisses (159 millions d’euros) à la Confédération helvétique.

« Ces mesures, ainsi que l’intervention d’UBS, ont contribué à la stabilisation du Credit Suisse et à la stabilité financière en Suisse et dans le monde », a souligné la banque.

Auteur/autrice