Viñas del Vero promeut un projet de production de gaz méthane sans empreinte carbone dans sa cave.

MADRID, 3 nov. (CALPA PARIS) –

La cave espagnole Viñas del Vero participe au projet européen Fuelphoria visant à décarboniser les processus de production et à articuler les économies circulaires, en générant du méthane sans empreinte carbone, selon un communiqué de presse.

Plus précisément, la cave, qui appartient à la famille viticole González Byass, accueillera l’une des études du projet qui, réunissant des organisations de toute l’Europe, étudiera, à travers quatre démonstrations, différentes façons de convertir les déchets et les sous-produits en éco-carburants et en produits renouvelables qui réduisent la dépendance à l’égard des combustibles fossiles.

Dans le cadre du développement de ce prototype, Viñas del Vero combinera son expérience avec celle de Circe et de l’Universitat Rovira I Virgili, afin d’obtenir du gaz méthane et de tirer parti de son pouvoir calorifique dans différentes activités de la cave.

Elle le fera en combinant le CO2 résultant de la fermentation des vins et l’hydrogène généré dans son électrolyseur, un dispositif installé dans le cadre du projet Life Rewind en 2014, selon la cave.

Pour la concrétisation de cette initiative, Viñas del Vero, en collaboration avec Circe, étudiera la manière la plus innovante et efficace de capturer, compresser et stocker le CO2. Ensuite, grâce aux connaissances de l’Universitat Rovira I Virgili, une réaction de méthanisation du CO2 sera mise en place avec de l’hydrogène.

L’aboutissement de ce processus permettra d’obtenir un gaz issu d’une chaîne de valeur durable. De même, cette initiative place cette cave de l’AOC Somontano comme pionnière dans l’étude de la capture du CO2 dérivé de la fermentation.

A lire aussi  La dette publique atteint un nouveau record en juin et reste à 113 % du PIB

Auteur/autrice