Vodafone fusionne avec Three au Royaume-Uni et investit 13 milliards d’euros dans les réseaux 5G au cours de la prochaine décennie

MADRID, Jun 14 (CALPA PARIS) – – Vodafone va fusionner avec Three au Royaume-Uni.

Vodafone a conclu un accord avec CK Hutchison Group Telecom (CKHGT) pour fusionner ses activités de télécommunications au Royaume-Uni, qui, dans le cas de CKHGT, sont exercées par l’intermédiaire de Three UK, a indiqué l’opérateur dans un communiqué.

Vodafone détiendra donc 51% de l’entreprise fusionnée et CKHGT les 49% restants, un accord qui devrait être conclu d’ici la fin de l’année prochaine et que Margherita Della Valle, PDG de Vodafone, a qualifié d' »excellent » pour le pays, les clients et la concurrence.

La société a déclaré que la nouvelle entreprise combinée investira environ 11 milliards de livres (environ 13 milliards d’euros) au cours de la prochaine décennie pour créer l’un des « réseaux 5G autonomes les plus avancés » et en « totale compatibilité » avec les objectifs du gouvernement du pays.

Vodafone a également souligné que l’entreprise fusionnée générera des bénéfices d’environ 5 milliards de livres (environ 5,8 milliards d’euros) d’ici 2030, en plus de créer des emplois et de soutenir la transformation numérique du Royaume-Uni.

En termes de concurrence, l’opérateur a assuré que cette fusion créera « un troisième opérateur d’envergure », ce qui, selon lui, équilibrera le marché en augmentant la concurrence pour les deux autres opérateurs convergents dominants dans le pays.

L’entreprise a également souligné que dès le premier jour, les clients de Vodafone au Royaume-Uni et de Three UK bénéficieront d’une « meilleure expérience réseau » avec une couverture et une « fiabilité » accrues, sans frais supplémentaires.

Ainsi, l’opérateur a expliqué que le réseau 5G de la société commune atteindra 99% de la population britannique et multipliera par six la vitesse moyenne d’échange des données d’ici 2034.

A lire aussi  Applus+ conclut la vente de ses activités dans le domaine du pétrole et du gaz aux États-Unis

« L’entreprise combinée fournira un accès sans fil fixe (haut débit mobile résidentiel) à 82% des foyers d’ici 2030 », a ajouté l’opérateur britannique.

Table des matières

EXPLOITATION

En ce qui concerne la transaction, elle a été réalisée sans paiement en espèces car les deux sociétés ont contribué à l’endettement pour réaliser la scission de 51% pour Vodafone et de 49% pour CKHGT.

« Vodafone et CKHGT disposent respectivement d’options d’achat et de vente qui, si elles sont exercées, permettront à Vodafone d’acquérir 49 % des actions de CKHGT », a ajouté la société.

En outre, l’opération devrait générer des synergies d’environ 700 millions de livres sterling (environ 820 millions d’euros) en termes de coûts et de dépenses d’investissement à partir de la cinquième année suivant la conclusion de l’opération.

En ce qui concerne la direction de la nouvelle société, l’actuel directeur général de Vodafone UK, Ahmed Essam, deviendra la première épée de la nouvelle société, tandis que l’actuel directeur financier de Three UK, Darren Purkis, assumera le même rôle dans la nouvelle entreprise combinée.

La transaction devrait être finalisée avant la fin de l’année 2024 et reste soumise à l’approbation des autorités de régulation et des actionnaires.

Auteur/autrice