230 travailleurs meurent dans des accidents du travail jusqu’en avril, soit 10,9% de moins

MADRID, 14 juin (CALPA PARIS) –

Au cours des quatre premiers mois de l’année, 230 travailleurs sont décédés dans des accidents du travail, soit 28 de moins qu’au cours de la même période en 2022, ce qui, en termes relatifs, représente une diminution de 10,9 %, selon les données provisoires du ministère du Travail et de l’Économie sociale.

La plupart des accidents mortels sont causés par des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux, des accidents de la circulation, des coincements et des amputations, des chutes et des collisions avec des objets en mouvement.

Les accidents avec arrêt de travail ont diminué de 0,5 % en avril par rapport à la même période en 2022, pour atteindre un total de 193 231 demandes, dont 167 685 survenues sur le lieu de travail (en baisse de 2,2 %) et 25 546 accidents « in itinere » (survenus sur le trajet domicile-travail ou vice-versa), en hausse de 12,2 % d’une année sur l’autre.

Selon les données provisoires du ministère, les accidents mortels survenus au cours de la journée de travail ont diminué de 7,9 % au cours des quatre premiers mois de l’année, avec 197 décès, soit 17 de moins qu’au cours de la même période en 2022, tandis que les accidents « in itinere » ayant entraîné la mort ont diminué de 25 %, avec un total de 33 décès.

Parmi les accidents mortels survenus pendant les heures de travail, le secteur des services a enregistré le plus grand nombre de décès, 107, soit 15,1% de plus qu’au cours de la période janvier-avril 2022. Le secteur des services est le seul à avoir augmenté le nombre d’accidents mortels par rapport à l’année dernière, tous les autres secteurs ayant diminué.

A lire aussi  Sabadell place 750 millions d'euros d'obligations senior non préférées à six ans

La plus forte baisse a été enregistrée par le secteur agricole, avec 25 décès (-37,5%), suivi par l’industrie et la construction, qui, avec 26 et 39 décès, ont réduit le nombre de travailleurs tués de 27,8% et 13,3% respectivement.

29 TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS MEURENT JUSQU’EN AVRIL, SOIT UNE HAUSSE DE 45%.

Les accidents graves survenus pendant les heures de travail se sont élevés à 1 198 en avril, soit une baisse de 0,7%, tandis que les accidents graves « in itinere » ont augmenté de 6,2% pour atteindre 290 accidents.

Pour leur part, les accidents mineurs survenus pendant la journée de travail ont diminué de 2,2 % au cours des quatre premiers mois de l’année, pour atteindre un total de 166 290, tandis que les accidents « in itinere » classés comme mineurs ont augmenté de 12,3 %, pour atteindre 25 223.

Les statistiques du travail révèlent également que sur les 230 travailleurs qui ont perdu la vie dans un accident du travail jusqu’au mois d’avril, 201 étaient des salariés (-15,5%) et 29 des indépendants, soit une augmentation de 45%.

Au total, les travailleurs indépendants ont subi 10 852 accidents du travail avec arrêt jusqu’en avril, soit 0,1% de moins qu’au cours de la même période en 2022, avec une augmentation de 0,4% des accidents survenus pendant les heures de travail et une diminution de 6% des accidents « in itinere ».

De même, selon les données provisoires du ministère, 177 469 accidents sans arrêt de travail ont été signalés jusqu’en avril, soit 2,9 % de plus qu’au cours de la même période en 2022.

A lire aussi  Iberdrola fournira à TMD de l'énergie propre pendant 15 ans grâce à son parc éolien offshore Windanker

Auteur/autrice