Barclays réduit son bénéfice du troisième trimestre de 16 % et propose des réductions de coûts

MADRID, 24 oct. (CALPA PARIS) –

La banque britannique Barclays a enregistré un bénéfice net attribuable de 1,274 milliard de livres sterling (1,462 milliard d’euros) au troisième trimestre de l’année, soit une baisse de 15,7% par rapport au résultat enregistré par l’entité au cours de la même période de 2022, comme le rapporte l’entité, qui a évoqué la possibilité d’entreprendre des mesures de coûts pour accroître l’efficacité.

« Nous voyons d’autres opportunités d’améliorer le rendement pour les actionnaires grâce à des économies de coûts et à une allocation disciplinée du capital dans l’ensemble du groupe », a déclaré le directeur général de Barclays, Coimbatore Sundarararajan Venkatakrishnan.

Dans ses comptes de juillet à septembre, Barclays a enregistré un chiffre d’affaires de 6 258 millions de livres sterling (7 184 millions d’euros), en hausse de 5,1 %, et des provisions pour pertes sur prêts de 433 millions de livres sterling (497 millions d’euros), en hausse de 14 % par rapport à l’année précédente.

Ainsi, sur les neuf premiers mois de l’année, l’entité britannique a obtenu un bénéfice net attribuable de 4.385 millions de livres sterling (5.034 millions d’euros), soit 10% de plus que les bénéfices affichés jusqu’en septembre 2022.

Le chiffre d’affaires de Barclays s’élève à 19,78 milliards de livres sterling (22,707 milliards d’euros), en hausse de 3,3 % par rapport aux neuf premiers mois de 2022, dont une croissance de 9,6 % de l’activité britannique à 5,795 milliards de livres sterling (6,652 milliards d’euros), tandis qu’à l’international, il progresse de 1,1 % à 14,164 milliards de livres sterling (16,26 milliards d’euros).

Au cours de l’année qui s’est achevée en septembre, la banque britannique a provisionné 32 millions de livres (37 millions d’euros) pour les litiges, contre 1,518 milliard de livres (1,742 milliard d’euros) un an plus tôt. Elle a également constitué des provisions à hauteur de 1,329 milliard de livres (1,526 milliard d’euros), contre 722 millions de livres (829 millions d’euros) un an plus tôt.

A lire aussi  La croissance du PIB de la Chine s'est accélérée à 1,3 % au troisième trimestre

Auteur/autrice