BBVA lance un prêt de 6 ans pour les agriculteurs touchés par la sécheresse, avec une période de grâce possible la première année.

MADRID, 24 juil. (CALPA PARIS) –

BBVA a annoncé ce lundi un prêt pour les agriculteurs et les éleveurs dont la production a été affectée par la sécheresse avec une période de remboursement maximale de six ans et la possibilité d’une période de grâce dans la première.

L’entité a détaillé à travers un communiqué de presse que le montant du prêt et les conditions de l’opération seront évalués individuellement en fonction des besoins et du profil du client, tandis que le règlement des intérêts sera trimestriel (le prêt permet des remboursements trimestriels, semestriels et annuels).

Ce financement spécifique de BBVA peut être complété par les éventuelles aides et mesures que l’État et les administrations régionales adoptent pour minimiser les effets de la pénurie de ressources hydriques, ainsi que par l’assurance agricole avec couverture des situations de sécheresse qui est également offerte par la banque elle-même, a assuré la banque.

« Ces opérations peuvent être garanties par la SAECA (Sociedad Anónima Estatal de Caución Agraria), dans le cadre de sa mission d’octroi de garanties et de sûretés pour faciliter l’accès au financement de l’ensemble du secteur primaire », ajoute le communiqué.

L’entité a souligné que le stress hydrique affecte toute la chaîne de production, en particulier le secteur primaire, et que, selon BBVA Research, le manque anormal de précipitations et la détérioration de l’humidité du sol au cours du premier semestre 2023 auraient réduit la croissance annuelle de la valeur ajoutée brute du secteur de 3 à 4 % par rapport à une situation météorologique moyenne.

Elle a également prévu que, si ces conditions se poursuivent au cours des prochains mois, les effets pourraient être nettement plus importants.

A lire aussi  L'IPC augmente à 3,5 % en septembre et les prix des denrées alimentaires maintiennent leur croissance à 10,5 %.

Auteur/autrice