Feijóo entamera lundi une série de réunions avec des hommes d’affaires et des partenaires sociaux en compagnie de Garamendi.

MADRID, 16 (CALPA PARIS)

Le président du Parti populaire, Alberto Núñez Feijóo, entamera la semaine prochaine une série de réunions avec le président de la CEOE, Antonio Garamendi, et les secrétaires généraux de l’UGT, Pepe Álvarez, et des CCOO, Unai Sordo, dans le cadre des contacts préalables au débat d’investiture des 26 et 27 septembre au Congrès des députés.

La première réunion de Feijóo aura lieu lundi avec Garamendi et, à partir de mardi, il rencontrera Álvarez et Sordo, ont indiqué des sources du PP.

L’idée de Feijóo avec ces réunions est d’exposer les lignes générales de son programme à un moment qu’il considère « particulièrement difficile » pour la situation économique et sociale du pays en raison d’une série de problèmes dont les citoyens « souffrent quotidiennement », a expliqué le parti.

Selon le PP, l’exécutif en exercice « se consacre exclusivement à un débat minoritaire qui n’aboutit à rien, si ce n’est à s’accrocher à la Moncloa ».

C’est pourquoi le chef du PP fera part aux employeurs et aux syndicats des « risques évidents » et de la « fracture de la société espagnole » qu’entraînerait une amnistie, ainsi qu’un référendum sur l’autodétermination, comme le souhaitent les forces indépendantistes.

Cette série de réunions aura lieu quelques jours après que le Premier ministre par intérim, Pedro Sánchez, a coïncidé ce vendredi avec Garamendi lors d’un événement au siège de la CEOE pour présenter la proposition stratégique de la Présidence espagnole de l’UE visant à renforcer la sécurité économique et le leadership mondial de l’UE au cours de cette décennie.

A lire aussi  La Banque du Japon poursuit sa politique monétaire ultra-libre et maintient le taux d'intérêt à -0,1 %.

Auteur/autrice