Ford gagne 4,614 milliards d’euros pour l’année se terminant en septembre, contre des pertes de 2022.

Le groupe a retiré ses prévisions pour 2023 dans l’attente de la ratification d’un accord de travail provisoire avec le syndicat UAW.

MADRID, 27 oct. (CALPA PARIS) –

Le groupe américain Ford a enregistré un bénéfice net attribuable de 4,873 milliards de dollars (4,614 milliards d’euros) sur les neuf premiers mois de l’année en cours, contre une perte de 3,27 milliards de dollars (3,096 milliards d’euros) sur la même période l’an dernier.

La multinationale automobile a expliqué dans ses comptes trimestriels que ses résultats de janvier à septembre sont dus à une meilleure qualité et à une réduction des coûts qui ont stimulé la rentabilité et montrent le potentiel de croissance du plan Ford+.

Le constructeur automobile a clôturé les neuf premiers mois de l’année avec un chiffre d’affaires de 130,229 milliards de dollars (123,341 milliards d’euros), soit une hausse de 14 %, tandis que ses immatriculations mondiales ont augmenté de 6 % pour atteindre 3,26 millions d’unités.

Le président-directeur général de la société, Jim Farley, s’est montré optimiste quant à ce qu’ils sont en train de « créer » avec Ford+. « Nous construisons une entreprise plus dynamique, plus talentueuse et plus centrée sur le client », a-t-il déclaré.

Au troisième trimestre, la société a enregistré un bénéfice net attribuable de 1,199 milliard de dollars (1,135 milliard d’euros), contre un résultat négatif de 827 millions de dollars (783 millions d’euros) un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires trimestriel a atteint 43,801 milliards de dollars (41,475 milliards d’euros), en hausse de 11 %, et les livraisons mondiales de voitures se sont maintenues au niveau de l’année précédente, à 1,08 million d’unités.

A lire aussi  Santander émet une nouvelle obligation à 10 ans

Par division, Ford Blue, qui est responsable de la production des véhicules à combustion, a gagné 75,7 milliards de dollars (71,668 milliards d’euros) au cours des trois premiers trimestres de l’année, tandis que son bénéfice net d’exploitation (Ebit) était de 6,649 milliards de dollars (6,295 milliards d’euros).

Ford Model e, la division des véhicules électriques de l’entreprise, a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars (4,071 milliards d’euros), avec un bénéfice d’exploitation négatif de 3,131 milliards de dollars (2,964 milliards d’euros).

Enfin, la division véhicules utilitaires Ford Pro a gagné 42,7 milliards de dollars entre janvier et septembre (40,431 milliards d’euros), avec un Ebit positif de 5,411 milliards de dollars (5,123 milliards d’euros).

Ces résultats interviennent au lendemain de l’accord de principe annoncé avec le syndicat UAW pour mettre fin à la grève entamée à la mi-septembre dans toutes les usines Ford aux Etats-Unis.

En raison de cet accord et des effets de la grève, l’entreprise a annoncé qu’elle retirait ses prévisions de bénéfice d’exploitation pour l’ensemble de l’année 2023, qu’elle prévoyait de publier le 1er février 2024.

Auteur/autrice